ELIANT est le porte-parole des personnes qui aspirent à une Europe où règnent la diversité culturelle et la libre possibilité de choix -

sur les questions d’éducation, les réformes économiques et sociales, l’agriculture écologique et les médecines complémentaires et intégratives.

Médecine intégrative : pour un corps, une vie, un esprit et une âme en bonne santé

Soins de santé et médecine

Les défis actuels en matière de santé exigent une coopération entre les médecins, les producteurs et les patients, qu’ELIANT défend à l’échelle européenne. Un nombre croissant de personnes souhaitent, en complément à la médecine conventionnelle, pouvoir bénéficier des moyens de guérison « plus doux », axés sur les processus, d’une médecine complémentaire et intégrative - même si leur réglementation dans le droit de l’Union européenne n’est pas encore satisfaisante.

La médecine anthroposophique est une médecine intégrative qui allie les techniques diagnostiques et thérapeutiques de la médecine académique aux enseignements philosophiques et spirituels de l’anthroposophie. Depuis sa fondation, en 1921, elle s’est disséminée à ce jour dans plus de 80 pays. Outre les méthodes médicales classiques, la gamme des outils thérapeutiques employés par les médecins généralistes et spécialistes agréés comprend également un riche assortiment de remèdes naturels à même de stimuler les capacités d’autoguérison de l’organisme. À cela s’ajoutent, selon les besoins, des applications externes et des massages spécifiques, ainsi que les thérapies artistiques, l’eurythmie thérapeutique, les conseils de vie et le travail biographique.

Les hôpitaux anthroposophiques sont réputés pour l’excellence de leurs soins et l’attention accordée aux patients (informations complémentaires : www.anthromed.de). En particulier, le médicament de base pour le traitement du cancer à base de gui est largement répandu. La thérapie par le gui complète le traitement médical classique en améliorant la qualité de vie et en réduisant la consommation d’antalgiques. C’est scientifiquement prouvé !

Dans la formation initiale et continue des médecins et thérapeutes, la relation avec les patients occupe une place de choix. Les malades doivent être reconnus et compris dans leur statut d’être humain unique. Le renforcement des facultés d’intuition et d’empathie nécessaires à cette fin est donc indispensable au même titre qu’une éthique et une vision de l’humain ayant pour clé de voûte le développement sain du corps, de l’esprit et de l’âme.

Bibliographie

Liens