ELIANT est le porte-parole des personnes qui aspirent à une Europe où règnent la diversité culturelle et la libre possibilité de choix -

sur les questions d’éducation, les réformes économiques et sociales, l’agriculture écologique et les médecines complémentaires et intégratives.

Devenir membre soutien d’ELIANT

Les membres soutiens reçoivent notre circulaire gratuite qui leur fournit des informations intéressantes sur le développement de l’Alliance ELIANT.

Si vous souhaitez vous désinscrire, veuillez cliquer ici.

Would you like to receive the ELIANT Newsletter in another language?

Clicking on the desired language will take you to the newsletter form in the respective language. There you can register for the ELIANT newsletter in your desired language – free of charge.

German   English   Italian   Dutch   Spanish   Czech

Newsletter

  • Une question de survie: Le maintien de la fertilité des sols

    Une question de survie: Le maintien de la fertilité des sols

     

    Maintien de la fertilité des sols – que pouvons-nous faire individuellement?

    Chers Amis,

    Au cours des 40 dernières années, près de 33 pourcents de la surface émergée mondiale se sont désertifiés et sont devenus stériles. Cette évolution semble ne pas pouvoir être stoppée – les surfaces productives continuent de diminuer année après année. Il y a donc toujours moins de terres à disposition des générations futures pour la production alimentaire dont elles auront besoin. La conservation des sols encore fertiles est donc une question de survie.

    Les causes de l'érosion des sols
    L'agriculture intensive doit travailler de manière toujours plus rationnelle pour que ses prix soient concurrentiels sur les marchés. Les plantes sont nourries avec des engrais chimiques, les pesticides sont utilisés à grande échelle, ce qui fait notamment disparaître les champignons du sol et les microorganismes qui sont nécessaires pour les racines des plantes et pour la fertilité des sols. Le sol perd sa structure, sa capacité de stockage de l'eau s'amoindrit, il s'érode. Les sols érodés ne peuvent pas absorber les fortes pluies qui surviennent en peu de temps. Conséquences: inondations et coulées de boue. Les sols de ce genre ne pouvant stocker que peu d'eau, les plantes cultivées en recevront trop peu pendant les périodes chaudes et sèches et, s'il n'y a pas de possibilités d'irrigation, elles se dessèchent et les récoltes sont perdues.

    Que pouvons-nous faire? Mieux nous comprendrons ces interactions plus il deviendra clair que les consommateurs que nous sommes tiennent le levier par le plus grand bout et que chaque produit que nous achetons peut soutenir la durabilité globale de l'agriculture biologique:
    L'agriculture biologique et l'agriculture biodynamique favorisent activement la fertilité des sols et elles sont même capables de recultiver des sols érodés. Elles renoncent totalement aux engrais chimiques et aux pesticides de synthèse et veillent à ce que les sols soient sains pour pouvoir produire des aliments de haute qualité. La durabilité sociale est aussi importante dans ce contexte: cela signifie que les prix payés pour les produits ne doivent pas seulement couvrir leurs coûts de production mais aussi permettre le développement des fermes et des personnes qui les cultivent.

    L'Alliance ELIANT s'engage depuis sa création pour l'encouragement et la poursuite du développement de l'agriculture biologique et de l'agriculture biodynamique.

    Vos dons nous aident à poursuivre notre travail. Un grand merci pour votre précieux soutien!

    Avec mes salutations les meilleures au nom de l'équipe d'ELIANT,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

    Photo: © winyu - fotolia.com

  • Una pedagogia mediatica adatta all’età per l’Europa - Richiesta di offerte

    Una pedagogia mediatica adatta all’età per l’Europa - Richiesta di offerte

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    Battetevi insieme a noi per un ecosistema digitale sano in Europa

    Cari Amici di ELIANT,

    Il nostro Congresso del 28 novembre 2017 Verso un ecosistema digitale sano: valori, competenze e responsabilità ha riscosso grande successo.

    In Commissione UE si deciderà nei prossimi due anni da quale età e in quale forma debba essere avviata su scala europea la digitalizzazione nelle scuole materne e nelle scuole. Per questo motivo la Direttrice Generale della DG Istruzione e Cultura della Commissione, Martine Reicherts, nella sessione introduttiva della conferenza ci ha invitati a impegnarci in tale direzione. Letteralmente, ci ha esortati: "go on, we need you".

    Tuttavia potremo farlo solo se anche nel prossimo anno otterremo il necessario sostegno finanziario. Vi ringraziamo anche per il più piccolo contributo che ci aiuti a proseguire il lavoro. Intendiamo portare avanti con i referenti della Commissione il dibattito per una pedagogia mediatica adatta all'età così urgentemente necessario – per i bambini, per il mondo di domani.

    Come organizzazione della società civile, ELIANT è assolutamente indipendente da interessi economici e politici. Per questo motivo dipendiamo dal sostegno da parte della società civile, per la quale operiamo.

    Cordiali saluti e grazie per il vostro sostegno -

    Michaela Glöckler

  • Jusqu’à quel point l’écosystème digital est-il sain?

    Jusqu’à quel point l’écosystème digital est-il sain?

     

    Contribution d'ELIANT aux défis posés par le monde digital

    Chers Amis,

    L'Union européenne est placée devant de nombreux grands défis. Cela explique que la digitalisation et les effets qu'elle a sur les enfants n'attire que peu l'attention de l'opinion publique. C'est pourquoi l'Alliance ELIANT organise le 28 novembre 2017 à Bruxelles sa deuxième Conférence internationale sur thème des voies qui mènent à un écosystème digital sain: Valeurs, compétences et responsabilités.

    Les parents et les enseignants sont confrontés à des décisions politiques qui favorisent l'intégration des technologies informatiques (TI) dans l'encadrement de la petite enfance, dans les jardins d'enfants et dans les écoles primaires. Savons-nous comment les TI influencent l'orientation de l'enfant dans l'espace, dans le temp et dans le monde analogique, comment elles influencent le développement de l'empathie et des compétences sociales déterminantes? Et pourquoi Bill Gates, Steve Jobs, Jeff Bezos ainsi que le Prince William et Kate, de la Maison Royale britannique, ont décidé de tenir leurs propres enfants à distances de ces appareils?

    Toutes ces questions nous ont renforcés dans notre détermination à en savoir davantage sur ce thème et à inviter à notre Conférence des experts de haut rang pour en discuter à fond. Nous espérons que notre Conférence offrira les possibilités de créer des partenariats, de se mettre en réseau et de commencer à réfléchir à des futures campagnes pour améliorer le sort des futures générations en Europe et dans le monde entier.

    Nous nous réjouissons de vous rencontrer à Bruxelles, de prendre connaissance de vos propositions et de discuter ensemble de nos requêtes communes.

    Avec mes salutations le plus cordiales

    Michaela Glöckler

     

    Photo: © JenkoAtaman - fotolia.com

     

  • Pour une éducation aux médias en fonction de l’âge en Europe

    Pour une éducation aux médias en fonction de l’âge en Europe

    Alliance ELIANT

     

     

     

     

    La Conférence d'ELIANT du 28 novembre
    2017 sur le nouvel agenda européen
    pour les compétences numériques


    Chers Amis d'ELIANT,

    Le Parlement européen a adopté le 14 septembre 2017 le rapport commun sur le «nouvel agenda européen pour les compétences». C'est à notre plus grande joie que nous y avons trouvé les modifications demandées par notre membre de l'Alliance ELIANT, l'European Council for Steiner Waldorf Education ECSWE, pour que l'éducation aux médias soit conçue spécifiquement en fonction de l'âge et du développement des enfants! Notre Conférence d'ELIANT à Bruxelles pourra donc s'appuyer sur cette base déjà adoptée par le Parlement européen – mais c'est l'application dans la pratique qui est maintenant décisive! Et c'est de cela que notre Conférence débattra le 28 novembre 2017 à Bruxelles.

    Les personnes engagées et compétentes sur le plan social sont le fondement même d'un développement démocratique constructif. Les compétences comme la motivation, la créativité, l'empathie et la tolérance ainsi que la joie de participer aux affaires politiques et sociétales ne se développent pas «d'elles-mêmes». Il faut pour cela des adultes qui les vivent de manière crédible. Une confrontation trop précoce avec les médias numériques peut pourtant nuire durablement au développement du cerveau et à la maturité psychique.

    Nous avons besoin d'un soutien financier pour pouvoir couvrir les frais de préparation et de réalisation de cette Conférence puisqu'ELIANT est une organisation sans but lucratif indépendante des intérêts économiques et politiques. Aussi petite soit-elle, chacune de vos contributions nous aide dans ce travail.

    Avec mes plus sincères remerciements et mes plus chaleureuses salutations au nom de l'équipe d'ELIANT, Votre dévouée Dr Michaela Glöckler

     

  • Succès à Bruxelles pour une éducation aux médias en fonction de l’âge

    Succès à Bruxelles pour une éducation aux médias en fonction de l’âge

    Alliance ELIANT

     

     

     

     

    Une chance pour les enfants de l'UE

    Chers Amis d'ELIANT,

    Technologie numérique oui – mais au bon moment dans l'enseignement scolaire!Nous vous avions informés à la fin du mois de mai que le Parlement européen négociait un rapport sur le nouvel agenda européen pour les compétences. Dans le projet présenté à ce sujet, le Parlement européen a certes salué l'exigence de la Commission européenne d'élaborer «des stratégies nationales complètes en matière de compétences numériques» au niveau des États membres, mais il manquait encore une sensibilité pour une éducation aux médias adaptée à l'âge des enfants. L'European Council for Steiner Waldorf Education ECSWE, qui fait partie de notre alliance ELIANT, s'est donc engagé activement pour faire modifier le projet de manière adéquate dans ce domaine. Car une utilisation toujours plus précoce et abondante des médias numériques ne nous semblait pas être la bonne voie.

    Le 21 juin 2017, la Commission de l'emploi et des affaires sociales et la Commission de la culture et de l'éducation du Parlement européen ont maintenant adopté leur rapport commun sur le nouvel agenda européen pour les compétences. Nous avons pu constater à notre grande joie que ce rapport a entièrement tenu compte des modifications proposées par nos spécialistes de la pédagogie pour que l'éducation aux médias soit conçue spécifiquement en fonction de l'âge et du développement des enfants (le rapport détaillé se trouve ici).

    C'est une étape importante non seulement pour le mouvement européen des écoles Waldorf, mais aussi pour tous les enfants de l'UE. Si la séance plénière du 14 septembre 2017 adopte aussi ce rapport, ELIANT et ses membres ECSWE et IASWECE ouvriront les débats sur les possibilités de transmettre les compétences numériques en fonction de l'âge et du développement des enfants.

    Nous continuerons de vous tenir au courant et nous vous sommes reconnaissants pour le soutien que vous accordez à nos efforts.

    Avec mes salutations les meilleures,
    Votre dévouée
    Michaela Glöckler

     

     Photo: © Robert Kneschke - fotolia.com

     

  • Technologie numérique oui – mais au bon moment dans l'enseignement scolaire!

    Technologie numérique oui – mais au bon moment dans l'enseignement scolaire!

    Alliance ELIANT

     

     

     

     

    Technologie numérique oui – mais au bon moment dans l'enseignement scolaire!

    Chers Amis d'ELIANT,

    Technologie numérique oui – mais au bon moment dans l'enseignement scolaire!Le projet de rapport sur une nouvelle stratégie en matière de compétences pour l'Europe est actuellement en cours de négociation au Parlement européen. Le chapitre sur la compétence numérique salue les exigences de la Commission européenne d'opérer au niveau des États membres «pour élaborer des stratégies nationales complètes en matière de compétences numériques».

    Ce projet manque pourtant de sensibilité pour une éducation par les médias qui respecte les enfants. C'est pour quoi ELIANT soutient activement cette sensibilité sous la responsabilité d'un membre de notre alliance, l'European Council for Steiner Waldorf Education ECSWE! Les découvertes décoiffantes de l'étude de 2015 de l'OCDE sur l'utilité des technologies numériques dans l'enseignement doivent être prises en compte. Nous considérons que l'utilisation toujours plus précoce et plus généralisée des médias numériques n'est pas une bonne chose. Elle ne tient pas compte des nombreux risques et du fort potentiel de dépendance.
        
    La pédagogie Waldorf voit le fondement de l'éducation par les médias dans l'encouragement – conforme à l'âge des enfants – de la créativité, de l'entraînement de la volonté et de l'acquisition active des techniques culturelles centrales que sont la lecture, l'écriture, le calcul et la pensée indépendante. Car telles sont les conditions pour que les enfants et les jeunes puissent se familiariser progressivement avec le monde numérique sans subir de dommages. L'ECSWE s'est donc engagé activement pour que le projet de rapport soit modifié de manière correspondante et il est entré en contact avec les députés responsables.
        
    Nous vous répétons donc encore une fois la demande pressante de trouver d'ici au 20 mai d'autres signataires pour notre pétition «Non au Jardin d'enfant numérique – oui à des investissements constructifs pour l'éducation». L'état actuel de la pétition vous trouvez ici: www.openpetition.de.
    Les petits enfants ont besoin d'une protection particulière. Un membre de notre alliance, l'Internationale Vereinigung der Waldorfkindergärten IASWECE, s'est donné cette tâche pour objectif.

    Nous vous tiendrons au courant des prochaines étapes et nous vous remercions chaleureusement pour votre généreux soutien financier!

    Pour l'équipe d'ELIANT et avec mes plus cordiales salutations,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

     

     Photo: © Robert Kneschke - fotolia.com

     

  • Prière de soutenir notre pétition «Non au Jardin d'enfant numérique!»

    Prière de soutenir notre pétition «Non au Jardin d'enfant numérique!»

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    Prière de soutenir notre pétition «Non au Jardin d'enfant numérique!»

    Chers Amis d'ELIANT,

    Il y a maintenant déjà 37'000 personnes qui ont signé notre pétition pour des crèches, garderies et jardins d'enfants non informatisés. Pour que nous puissions atteindre les 100'000 signatures visées d'ici là mi-mai, nous avons maintenant besoin de votre soutien. Nous vous prions donc de faire connaître loin à la ronde cette revendication importante.

    Vous pouvez signer la pétition ici en ligne ou imprimer ici la feuille A4 et demander à vos amis et collègues de signer la pétition. Les feuilles signées doivent être envoyée d'ici au 15 mai à:

    
Internationale Vereinigung der Waldorfkindergärten e. V.

    Le Quartier Hornbach 15

    D-67433 Neustadt an der Weinstraße



    La dignité et la nature humaines sont nos biens culturels les plus précieux – or ils ont besoin d'une protection et d'une voix actives.



    Avec nos chaleureux remerciements!

    Pour l'équipe d'ELIANT
    
Votre dévouée Michaela Glöckler

     

     Photo: © zilvergolf - Fotolia.com, © polinariaegorova - Fotolia.com

     

  • Les abeilles sont toujours en danger! Notre responsabilité pour l’homme et la nature

    Les abeilles sont toujours en danger! Notre responsabilité pour l’homme et la nature

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    Les abeilles sont toujours en danger! Notre responsabilité pour l’homme et la nature

    Chers Amis d'ELIANT,

    Pourquoi le glyphosate est-il particulièrement dangereux pour nos abeilles? Ce n'est pas seulement le pesticide le plus vendu dans le monde – voir notre newsletter sur le climat, le sol et l'effet des herbicides. C'est un danger croissant pour les abeilles notamment parce qu'il est insipide et inodore. Les abeilles ne peuvent donc pas le différencier de l'eau. Le couvain des abeilles entre donc déjà en contact par sa nourriture avec cette matière active hydrosoluble. Conséquences: Cela diminue la résistance des abeilles aux maladies et perturbe leur sens de l'orientation. Tout cela menace durablement la santé de colonies d'abeilles entières.

    Comme le montrent de manière impressionnante les dessins trouvés dans les grottes d'Araña, les abeilles accompagnent l'homme depuis des milliers d'années. En récoltant le miel elles pollinisent d'innombrables espèces de plantes ornementales et alimentaires.

    Les abeilles sont fidèles à leurs fleurs. Chaque abeille est spécialisée dans le butinage d'une seule espèce de fleurs. Par exemple, une abeille ira toujours seulement sur des fleurs de colza ou de pommier. C'est justement ce qui les rend uniques et si efficaces dans leurs prestations de pollinisation – quand des plantes en fleur sont traitées avec du glyphosate, cette caractéristique se transforme en piège. Les abeilles sont p. ex. en train de butiner sur les bleuets d'un champ de blé et elles reçoivent une douche toxique sur tout le corps. Et quand il fait chaud les abeilles doivent absorber de l'eau. Elles vont alors boire la bouillie de traitement au glyphosate et ramener le poison dans la ruche.

    L'utilisation de cet herbicide total, qu'on trouve notamment dans le «Round Up» de Monsanto, provoque aussi la mort des adventices à fleurs et donc, en plus, un manque de nourriture pour les abeilles – tout à fait indépendamment du risque potentiel qu'il recèle pour l'homme: des scientifiques de l'Organisation mondiale de la santé OMS ont qualifié le glyphosate de potentiellement cancérigène, leurs mots exacts étant «probably carcinogenic to humans».

    ELIANT s'engage pour une agriculture sans effets secondaires toxiques pour les abeilles, les hommes et la nature, et c'est pourquoi nous soutenons les apiculteurs, en particulier la Fondation Aurelia dans leurs efforts pour obtenir de la Cour européenne de justice le retrait de la prolongation de l'autorisation du glyphosate. Une plainte qui nécessite beaucoup de temps et des bons avocats.

    La Commission européenne a lancé une enquête sur la modernisation et la simplification de la politique agricole commune – voici le lien vers l'enquête. En y participant d'ici au 2 mai 2017 vous pouvez contribuer à faire avancer l'écologisation de l'agriculture européenne.

    Nous vous remercions beaucoup pour votre soutien!

    Avec nos meilleures salutations,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

     

    Photo: © awarts - fotolia.com

     

  • La dignité de l’enfant a besoin d’un lobby

    La dignité de l’enfant a besoin d’un lobby

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    L'humanité est enracinée dans la réussite de l'éducation des enfants

    Chers amis d'ELIANT,

    Nombre de ceux qui entendent ou lisent que les politiciens de la formation – et pas seulement l'industrie des TI – s'engagent pour que chaque petit enfant placé en garderie soit pourvu d'une tablette n'en croient ni leur oreilles ni leurs yeux. Et pourtant c'est la vérité. Les petits enfants doivent s'adapter le plus vite possible au monde numérique, sans tenir compte que cela ne provoque pas seulement des stimulations neurologiques erronées mais avant tout entrave les processus d'imitation créative sans laquelle un développement physique et mental normal n’est pas possible.

     

    La dignité de l'enfant a besoin de notre lobby.

    Les enfants doivent pouvoir apprendre sans entraves pendant les trois premières années de leur vie les trois principales techniques culturelles, c.-à-d. la marche debout, l'acquisition de la langue maternelle et la «pensée par soi-même». Elles forment la condition qui permet de penser et de dire à partir d'un certain jour «je suis moi».

    Voilà pourquoi nous vous prions de soutenir notre pétition Appel: Non au Jardin d’enfants numérique!Non aux jardins d’enfants numériques – OUI aux investissements constructifs dans l'éducation. La récolte des signatures dure jusqu'au 15 mai 2017. Nous souhaitons avoir d'ici là plus de 100'000 signatures pour que ce soutien venant de la société civile nous permette d'organiser dans de nombreux pays des initiatives régionales de politique de la formation, des conférences de presse, des forums d'experts, des congrès et des conférences.

    ELIANT organisera le 28 novembre 2017 à Bruxelles un événement capital sur ce thème. Seule votre aide permettra aux activités de ce genre d'avoir la force et le rayonnement nécessaires. Nous vous remercions aussi très cordialement pour votre soutien financier sans lequel nous serions pieds et poings liés.

    La dignité humaine et l'humanité sont nos biens culturels les plus précieux – et eux aussi ont besoin d'une protection active et d'une voix.

    Avec mes plus cordiales salutations au nom de l'équipe d'ELIANT,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

     

    Photo: © Tatjana Posavec

     

  • La fièvre vue comme chance de guérison

    La fièvre vue comme chance de guérison

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    La fièvre vue comme chance de guérison

    Chers Amis d'ELIANT,

    Dans toute l'Europe on utilise chaque jour des médicaments contre la fièvre, que l'on appelle des fébrifuges, mais avant tout «par sécurité» – et on y rajoute encore des antibiotiques. On sait cependant depuis longtemps que ces médicaments de prime abord efficaces peuvent avoir à long terme des effets contraires à ceux qu'ils devraient avoir.

    Le pédiatre anthroposophe bien connu, le Professeur David Martin, a rassemblé les constatations de la médecine anthroposophique et les recherches actuelles sur la fièvre. Cette compilation a révélé que la fièvre stimule et favorise les défenses immunitaires naturelles du corps. Elle se régule – avec le soutien de «remèdes maison» efficaces – dans la plupart des cas le mieux elle-même, et c'est pourquoi on ne devrait qu'exceptionnellement – lorsque l'autorégulation déclare forfait – intervenir contre elle avec des médicaments.

    Les nombreuses, et entre-temps devenues presque accablantes preuves scientifiques – voir la bibliographie ci-après – que la fièvre a justement une importance décisive pour le développement des enfants, devraient nous motiver à agir de manière à favoriser intelligemment notre santé et celle de nos enfants. Nous avons cependant besoin pour cela en Europe d'une nouvelle forme durable d'éducation à la santé et de systèmes de santé qui ne se limitent pas à la lutte contre les symptômes et respectent la liberté de choix des patients. S'engager pour favoriser cette évolution et y participer activement est un de nos buts centraux dans le domaine médical.

    Sans votre aide – aussi financière – nous sommes cependant pieds et poings liés. Plus nombreux seront les gens qui soutiendront nos revendications plus nous serons convaincants quand nous intervenons sur les thèmes de politique de la santé.


    Avec mes chaleureux remerciements et cordiales salutations au nom de toute l'équipe d'ELIANT,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

    P.S.: Vous trouverez ici des exposés des conférences et des ateliers de la Conférence d'ELIANT du 07.11.2016.

     

    Références bibliographiques sur le traitement de la fièvre:



    Martin DD. Fever: Views in Anthroposophic Medicine and their Scientific Validatidity. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. 2016 Online ahead of Print. ID 3642659, dx.doi.org/10.1155/2016/3642659 



    Hamre HJ, Glockmann A, Schwarz R, Riley DS, Baars EW, Kiene H, et al. Antibiotic use in children with acute respiratory or ear infections: prospective observational comparison of anthroposophic and conventional treatment under routine primary care conditions. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. 2014;2014(Article ID 243801).


    Exemples de conseils internationaux avec de nombreuses autres références renommées:



    Soldner G, Stellman HM. Individual Paediatrics: Physical, Emotional and Spiritual Aspects of Diagnosis and Counseling - Anthroposophic-homeopathic Therapy, Fourth edition. 4 edition. CRC Press; 2014. 984 p



    Glöckler M, Goebel W. A Guide to Child Health: A Holistic Approach to Raising Healthy Children. Floris Books; 2013

     

  • NON aux garderies informatisées!

    NON aux garderies informatisées!

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    OUI aux investissements constructifs dans l’éducation! NON aux garderies informatisées! Prière de nous aider à dépasser le but des  50 000 signatures d’ici au 15 mai 2017 !

    Chers Amis d'ELIANT,

    Une nouvelle période a débuté pour notre Alliance ELIANT le 7 novembre 2016 avec cette Conférence jubilaire qui s'est si bien déroulée. Nous avons prévu toute une série d'activités sur lesquelles nous vous informerons avec plaisir au cours des prochaines semaines.

    Aujourd'hui nous nous adressons cependant à vous pour vous demander du fond du cœur de signer cette pétition pour la protection de l'enfance et de la faire connaître à votre cercle de connaissances. ELIANT a fortement contribué à sa réalisation. ELIANT a aussi assumé la tâche de lancer cette pétition dans toute l'Europe et d'organiser des réunions sur cette question.

    La santé et l'éducation de la prochaine génération et des futurs piliers porteurs de notre société libérale et démocratique ne doivent pas être abandonnées aux intérêts économiques des entreprises les plus riches du monde! Nos établissements d'éducation, et avant tout les crèches et les jardins d'enfants, doivent rester exempts des influences négatives avérées que les gadgets digitaux exercent sur nos enfants!

    Nous allons poursuivre cette campagne et nous avons besoin pour cela – si c'est possible – de votre soutien financier. Ce qui sera cependant décisif est que vous nous aidiez à faire signer cette pétition par le plus grand nombre possible de gens.

    Avec tous mes remerciements et mes salutations les meilleures –
    Pour l'équipe d'ELIANT –
    Votre dévouée Michaela Glöckler

  • ELIANT a maintenant besoin de votre soutien

    ELIANT a maintenant besoin de votre soutien

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    ELIANT a maintenant besoin de votre soutien

    Chers Amis d'ELIANT,
    Le congrès d'ELIANT du 7 novembre 2016 à Bruxelles a révélé que les droits fondamentaux et les droits humains sont facilement oubliés dans le quotidien bureaucratique de l'Union européenne. Cela influence négativement les possibilités et la liberté de choix. ELIANT veut s'engager fortement et de manière cohérente pour les droits fondamentaux que sont la dignité humaine, la liberté, l'égalité et la solidarité, et nous avons besoin de votre soutien:

    Si 10'000 d'entre vous
    dépensent 10 €
    dans les prochains jours,
    nous pourrons nous lancer
    pour 2017.

     

     


    Les parents pourraient avoir la liberté de choisir l'école de leurs enfants, les patients celle de choisir leur thérapie, les médicaments anthroposophiques seraient depuis longtemps en circulation dans toute l'Europe et les préparations de l'agriculture biodynamique pourraient être élaborées sans restrictions si la liberté de choix, les droits humains et la dignité humaine étaient vraiment respectés en Europe.


    Nous vous remercions du fond du cœur pour votre don!
    Avec nos meilleurs vœux pour une période de l'Avent recueillie et un Noël béni –
    Pour l'équipe d'ELIANT,

    Votre dévouée
    Michaela Glöckler

  • Conférence jubilaire d'ELIANT à Bruxelles: Une réussite

    Conférence jubilaire d'ELIANT à Bruxelles: Une réussite

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    Conférence jubilaire d'ELIANT à Bruxelles: Une réussite

    Chers Amis d'ELIANT,
Le 7 novembre, ELIANT a pour la première fois organisé à Bruxelles une Conférence représentative.

    Nous avons réussi à montrer clairement que l'anthroposophie appliquée fournit une importante contribution à la mise en pratique sociale et vécue des droits humains ancrés dans la Constitution européenne que sont la dignité, la liberté, l'égalité et la solidarité. L'Union européenne a bien défini ces droits fondamentaux dans sa Charte, mais les citoyens ne sont en général pas conscients de l'importance de ces droits fondamentaux dans leur quotidien, n'exigent pas leur respect et acceptent continuellement des situations qui contreviennent à ces mêmes droits fondamentaux. C'est pour cela qu'il est important que la société civile se réveille, examine exactement ce qui se passe et exige le respect de ses droits fondamentaux.

    Sophie Beernaerts, cheffe de l'Unité Écoles et Éducateurs de la Direction générale de l'éducation et de la culture de l'UE, a souligné que la possibilité et la liberté de choix ne peuvent être garanties que si les citoyens sont bien formés. Elle considère donc l'éducation comme le fondement même du développement européen. Gerald Häfner a montré à quel point le développement de la démocratie dépend de l'esprit et de l'attitude démocratiques des individus et que ce développement est impensable sans une société civile engagée.

    Les participants aux sept ateliers ont élaboré des questions claires sur ce qui va être important ces prochains temps. Nous en tiendrons aussi compte dans la poursuite de notre travail de relations publiques à Bruxelles.

    Vous trouverez ici les premières photos sur la Conférence. Des vidéos de la Conférence et le rapport sur la Conférence seront disponibles sur le site internet d'ici fin novembre. La Conférence a affiché complet avec 197 inscriptions.

    L'association European Citizen Action Service (ECAS) nous a aidés de manière décisive pour la préparation et la réalisation. Cela a cependant engendré des coûts que nous n'avons pas encore pu couvrir. Nous vous sommes donc très reconnaissants de continuer de soutenir cette Conférence et la poursuite de notre travail.

    Avec les meilleures salutations de l'équipe d'ELIANT,

    Votre dévouée
    Michaela Glöckler

     

  • Liberté de choix en danger: Que peuvent faire les citoyens européens?

    Liberté de choix en danger: Que peuvent faire les citoyens européens?

    Allianz ELIANT

     

     

     

     

    Liberté de choix en danger: Que peuvent faire les citoyens européens?

    Chers Amis d'ELIANT,
    L'Alliance ELIANT fêtera le 7 novembre les 10 ans de sa création en organisant à Bruxelles un congrès public.

    Depuis l'action du 13 mai 2011 où nous avions transmis à la Commission européenne plus de 1 million de signatures pour soutenir le travail de l'Alliance, nous avons entrepris beaucoup de choses et nous avons fait connaître de plus en plus largement les buts de l'Alliance. Et pourtant les 15 exigences – que l'on trouvera en anglais dans notre Memorandum – qui avaient été transmises avec les signatures ne sont de très loin pas satisfaites. Au contraire: La préservation de la diversité culturelle en Europe – surtout dans les domaines de l'agriculture, de la médecine et de l'éducation – qui devait être assurée par la protection de la liberté et de la possibilité de choix est plus que jamais menacée.

    C'est donc cela qui formera le thème central de notre congrès – auquel il va de soi que vous êtes vous aussi cordialement invité(e) et auquel vous pouvez vous inscrire ici. La Conférence se déroulera en anglais. Nous sommes toujours très reconnaissants pour tous les dons qui soutiendront notre congrès. Les chances et les problèmes actuels pour la poursuite du développement culturel de l'Europe seront abordés au cours de 7 ateliers menés avec des représentants connus. Nous serions très heureux que vous preniez connaissance de ces thèmes sur notre site internet et qu'après le congrès vous communiquiez largement les résultats qui y seront également mentionnés. Plus il y aura de gens qui en entendront parler et plus il y en aura qui s'engageront pour un avenir prospère pour l'Europe, plus nos exigences auront de chances d'avoir du poids dans nos discussions avec les autorités compétentes de Bruxelles.

    Avec mes meilleures salutations et mes chaleureux remerciements au nom des partenaires de l'Alliance,

    Votre dévouée Michaela Glöckler

  • Problèmes et chances du système scolaire actuel – un défi capital pour ELIANT

    Problèmes et chances du système scolaire actuel – un défi capital pour ELIANT

     

     

     


    Problèmes et chances du système scolaire actuel – un défi capital pour ELIANT


    Chers Amis,
    la standardisation, l'égalité des chances et la comparabilité prennent toujours plus d'importance dans le système scolaire depuis l'introduction des études PISA en l'an 2000. Les pays se concurrencent pour les meilleures places du classement, soumettant ainsi les élèves et les enseignants à une pression énorme.

    Critique fondamentale et nouvelles propositions

    Quelques scientifiques expriment une critique fondamentale de l'actuel système scolaire, qui est caractérisé par des inégalités jamais vues, par l'utilisation non controversée et toujours plus envahissante des technologies de l'information et par une adaptation de la formation scolaire aux désirs du marché du travail. On voit dans les écoles que l'étude, la créativité et la communauté cèdent toujours plus de terrain à un climat de rabâchage, de peur et d'isolation, et aussi que l'enseignement sombre de plus en plus dans une routine prédéfinie.

    C'est pourquoi le Professeur Heinz-Dieter Meyer, de la State University of New York, a proposé lors d'un congrès sur le thème de la diversité dans l'évaluation des performances organisé en janvier au Luxembourg par l'European Council for Steiner Waldorf Education que, dans le sens où l'entendait Pestalozzi, on s'engage de nouveau à fond pour une «harmonie entre la tête, le cœur et la main». L'enjeu est de favoriser la capacité de concentration des élèves, de surmonter leur isolation et de supporter les antinomies. Les examens devraient permettre d'utiliser avec confiance ce qui a été appris. Or c'est exactement ce que prônent et pratiquent activement les écoles Steiner et Waldorf. Nous sommes donc vraiment très heureux que

    La pédagogie Steiner / Waldorf soit maintenant représentée dans le Groupe de travail Écoles institué en février 2016 par la Commission européenne!

    L'European Council for Steiner Waldorf Education (ECSWE), une de nos organisations fondatrices, avait déposé en janvier une candidature couronnée de succès pour participer au Groupe de travail Écoles par la Commission européenne, et il y siégera jusqu'en 2018 avec voix consultative.

    ELIANT soutient de toutes ses forces ces efforts et aimerait montrer que la société civile réclame avec force l'option d'une formation scolaire respectueuse des enfants. Nous vous prions de nous y aider en nous faisant un don.

    Avec nos plus chaleureux remerciements et nos meilleures salutations,

    Votre dévouée Michaela Glöckler

  • Les semences biologiques doivent rester un bien public

    Les semences biologiques doivent rester un bien public

     

     

     


    Les semences biologiques doivent rester un bien public!


    Les semences ont été un bien public depuis le début de l'agriculture il y a quelque 10.000 ans jusqu'à il y a environ 100 ans. Ce n'est plus le cas aujourd'hui dans la production semencière conventionnelle et ce fondement social est détruit.

    Il est donc d'autant plus important que les semences biologiques restent un bien public!
     
    La production conventionnelle des semences est une branche industrielle dominée par un petit nombre de grands fournisseurs qui commercialisent presque uniquement des semences hybrides ou transgéniques. Ces semences ont pour caractéristique de ne pas pouvoir être multipliées par les agriculteurs, ce qui les oblige à en racheter chaque année. Et leur culture dans les champs et les jardins nécessite engrais chimiques et pesticides de synthèse contre les mauvaises herbes et contre les maladies et les ravageurs des plantes si on veut atteindre les gros rendements promis.

    Cela a pourtant des conséquences dévastatrices pour la fertilité des sols. Seulement voilà, les firmes qui possèdent les semences et les monopolisent de plus en plus sont capables de garantir la production de grandes quantités et de bons dividendes.
     
    Les semences biologiques ne doivent pas subir le même destin, et cela ne peut être empêché que si nous, les consommateurs, nous nous engageons aux côtés des agriculteurs qui luttent contre cet état de fait!

    ELIANT et ses membres s'efforcent d'attirer l'attention de Bruxelles sur ces questions importantes. C'est la raison pour laquelle Demeter International a de nouveau organisé à Bruxelles un atelier sur la question des semences au cours duquel des représentants de la Commission et du Parlement européens ainsi que des représentants d'initiatives semencières biologiques ont pu prendre la parole et discuter. Nous vous demandons maintenant de nous aider pour que nous puissions poursuivre ces efforts!
     
    En tant que consommateurs, nous pouvons nous aussi fournir une contribution décisive à la conservation de la santé de nos sols et de nos aliments en orientant correctement nos comportements d'achats et nos engagements dans la société civile.

    Nous vous remercions très chaleureusement pour votre soutien.
    Avec mes salutations les meilleures,
    Votre dévouée Michaela Glöckler

  • Davantage de transparence dans le lobbying auprès de l’UE!

    Davantage de transparence dans le lobbying auprès de l’UE!

     

     

     


    Davantage de transparence dans le lobbying auprès de l’UE!


    Chers Amis,



la transparence du travail de lobbying qui se fait à Bruxelles fait aussi partie des 
valeurs et droits démocratiques fondamentaux des citoyens pour lesquels ELIANT s’engage activement. 


    L’opacité du lobbying affecte profondément la confiance des citoyens dans la 
démocratie, les gouvernements et les institutions de l‘Union Européenne. Or, sans transparence, comment saurons-nous si les décideurs publics prennent leurs décisions dans l’intérêt de tous? Les raisons de ce dysfonctionnement se trouvent dans des règles facultatives et insuffisantes pour le lobbying. Nous ne savons en effet actuellement même pas combien il y a réellement de lobbyistes à Bruxelles, combien d’argent ils dépensent, de qui ce dernier provient et quels processus législatifs ils cherchent à influencer.



    ELIANT suit donc avec un grand intérêt les recherches de Transparency International et désire les soutenir. Voilà pourquoi nous vous demandons d’aider vous aussi Transparency International dans son travail difficile en signant la pétition Mettons fin à l’opacité du Lobbying en Europe! qui se trouve sur: change.org



    Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a promis de rendre sa Commission plus transparente que celles de ses prédécesseurs en créant au moins un registre obligatoire des lobbyistes pour toutes les institutions de l‘UE. Ces mots ne doivent pas rester lettre morte!



    Transparency International appelle la Commission à:

    • garantir que toutes les organisations de lobbying s’inscrivent sur le registre de l‘UE,
    • garantir que toutes les institutions de l’UE y participent,
    • améliorer les contrôles et les sanctions pour les lobbyistes qui ne respectent pas toutes les règles.

    Nous nous réjouissons d’avance que vous souteniez ces revendications de Transparency International en signant la pétition et que vous transmettiez cette information à vos amis et connaissances.

    Nous vous remercions aussi chaleureusement pour toute contribution financière – si petite 
soit-elle – versée à ELIANT, car cela nous aide à soutenir des organisations partenaires dans leur travail pour une Europe plus humaine.

    

Avec nos salutations les plus chaleureuses,


    votre dévouée Michaela Glöckler

  • Résistances aux antibiotiques

    Résistances aux antibiotiques

     

     

     


    Résistances aux antibiotiques
    Les contributions que la société civile et une médecine holistique peuvent apporter

    Les antibiotiques sont utilisés contre les infections bactériennes et les maladies inflammatoires. Ils étaient jusqu’à maintenant l’arme la plus importante contre ces maladies et contre les infections potentiellement mortelles dites nosocomiales qu’on attrape dans les hôpitaux. Il s’est cependant avéré ces dernières années que l’utilisation trop fréquente de ces médicaments a conduit les souches bactériennes contre lesquelles ils sont utilisés à développer de nouvelles résistances plus rapidement que les possibilités de mettre sur le marché de nouveaux antibiotiques efficaces. On estime maintenant que 25'000 personnes meurent chaque année en Europe à cause d’infections qui ne sont plus maîtrisables.

    L’utilisation des antibiotiques dans l’agriculture

    Le législateur et la société civile peuvent agir là où les antibiotiques sont utilisés au préjudice de l’homme et de l’animal. L’utilisation préventive d’antibiotiques dans l’agriculture sur des animaux sains est un des principaux problèmes parce que ces antibiotiques-là font patrie intégrante des systèmes de production animale de masse – notamment parce qu’ils agissent en partie comme stimulateurs de croissance. Lorsque les mêmes antibiotiques sont utilisés pour l’homme et les animaux, l’homme peut développer des résistances en passant par le détour de la consommation de viande, à tel point que ces antibiotiques ne lui sont plus d’aucun secours en cas de maladie.

    Une aide efficace grâce à l’homéopathie et à la médecine anthroposophique

    Un changement d’approche de la part des médecins et des patients est absolument nécessaire pour pouvoir diminuer le plus possible les utilisations inutiles des antibiotiques dans la médecine humaine. Les exemples de recherches présentés ci-après montrent – ce que ceux qui pratiquent les médecines intégratives et complémentaires vivent tous les jours avec leurs patients – que la plus grande partie des infections aiguës peuvent être traitées avec davantage d’efficacité et plus durablement, c.-à-d. avec moins de risques de récidives, sans utiliser d’antibiotiques. Les références bibliographiques mentionnées au bas de ce courriel expliquent comment ça se passe dans la pratique. Des combinaisons d’applications externes, de médicaments homéopathiques et de médicaments de la médecine anthroposophique permettent de soutenir les forces d’autoguérison de l’organisme et d’enseigner au système immunitaire à surmonter les infections par ses propres forces. Si cette méthode devenait la pratique recommandée, cela contribuerait de manière importante à maintenir les antibiotiques qui sont encore efficaces à disposition des malades les plus gravement atteints.

    ELIANT s’engage avec ses partenaires d’alliance issus de la médecine et de l’agriculture pour que ce changement de paradigme, qui est tellement nécessaire, puisse s’imposer dans la société civile comme auprès des spécialistes et des politiciens qui ont des responsabilités importantes dans et pour ces secteurs.

    Nous vous remercions très chaleureusement pour votre soutien et nous espérons bien pouvoir progresser dans ce domaine en 2016.

    Avec nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année et nos salutations les plus cordiales,

    Votre

    Michaela Glöckler


    Bibliographie explicative
    Ilene Claudius, Larry J. Baraff: Pediatric emergencies associated with fever. Emergency Medicine Clinics of North America 28:67- 84, 2010
    Harald J. Hamre, Anja Glockmann, Reinhard Schwarz, David S. Riley, Eric W. Baars, Helmut Kiene, Gunver S. Kienle: Antibiotic Use in Children with Acute Respiratory or Ear Infections: Prospective Observational Comparison of Anthroposophic and Conventional Treatment under Routine Primary Care Conditions. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine 2014 Michaela Glöckler, Wolfgang Goebel, Karin Michael: L’enfant, son développement, ses maladies, Edition TRIADES:
    Georg Soldner, H. Michael Stellmann: Individuelle Pädiatrie. Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft Stuttgart, 2011

  • Médecine intégrative – la médecine créative de l’avenir

    Médecine intégrative – la médecine créative de l’avenir

     

     

     


    Chers Amis,

    En Europe, 60 à 70 % de l’ensemble des patients utilisent – au su ou à l’insu de leur médecin – des médicaments et des méthodes de médecines naturelles ou alternatives en plus de leur traitement conventionnel. Une étude britannique révèle que les traitements des médecines naturelles correspondent beaucoup plus à l’idée que les patients se font d’un traitement efficace. Ils demandent une combinaison entre les méthodes thérapeutiques conventionnelles et alternatives et sont contents quand ils se sentent intégrés activement dans le processus thérapeutique. Et ils veulent – surtout dans les cas de maladies chroniques – discuter avec leur médecin des possibilités de combiner différentes méthodes avec la médecine conventionnelle . Les approches de ce genre sont dites «intégratives».

    Les limites de la médecine moderne et la nouvelle compréhension des processus

    Les systèmes de santé occidentaux et leur médecine sont incontestablement nécessaires et bons quand il s’agit de diagnostics efficaces et de thérapie symptomatique – c.-à-d. quand on peut traiter en phase aiguë directement l’emplacement malade, mais le modèle biomédical sous-jacent ne permet ni une
    véritable compréhension des processus de tout ce qui doit se passer au niveau corporel, psychique et spirituel jusqu’à ce qu’une personne soit sérieusement malade, ni de réussir l’orientation psychique qui est tellement nécessaire pour le processus de guérison. Il manque aussi souvent de compétences d’action et de compréhension en relation avec la situation pathologique. Les expériences personnelles en matière de relations avec la santé et la maladie, et les valeurs qui vont avec, sont beaucoup trop rarement prises en compte dans la conception du processus thérapeutique. Il faudrait cependant que l’information des patients sur leurs possibilités et leur intégration active dans le processus de guérison fassent partie des préoccupations importantes de la médecine et de la promotion de la santé.

    L’avenir appartient à la médecine cocréative

    Un grand nombre de patients souhaitent un traitement holistique, intégratif et personnalisé. Ils en ressentent en effet un renforcement de leur compétence à gérer leur situation. Car il s’agit de «guérison», pas de «traitement». Sans compter que la situation mondiale actuelle, marquée par l’augmentation de la radicalisation, montre à quel point les déficiences des capacités d’intégration peuvent être problématiques aussi sur le plan social. Une façon de penser exclusive et non intégrative doit tôt ou tard déboucher sur des déficits – en particulier sur le plan social, où tout dépend de la

    réussite de la perception mutuelle et des relations entre les gens. Il s’agit rien moins que de permettre au patient de faire des expériences de vie positives – même dans sa relation avec sa maladie.
    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proclamé en 2013 une stratégie pour l'intégration des méthodes traditionnelles dans la médecine du monde entier (WHO traditional medicine strategy: 2014- 2023). Dans le sens d’une médecine de l’avenir centrée sur les personnes humaines, cette stratégie exige une prise en compte aussi complète que possible des méthodes médicales traditionnelles, non conventionnelles et complémentaires.

    Nous avons bien sûr besoin pour cela d’une combinaison impartiale et pragmatique de médecine conventionnelle et de médecine complémentaire, mais actuellement cela est encore trop souvent rendu difficile par des préjugés idéologiques des deux côtés. Médecins et thérapeutes ne sont cependant pas au service d’une idéologie mais au service de leurs patients.

    ELIANT s’investit pour que les médecins ne puissent pas détourner les yeux de possibilités dont les patients – même subjectivement – profitent! Ce sont les patients qui doivent exiger l’intégration des différentes méthodes pour accéder à cette médecine cocréative de l’avenir. Mais cette nouvelle manière de penser et d’envisager les choses ne pourra pas s’imposer sans une forte volonté de la société civile.

    La médecine anthroposophique travaille dans cette direction de manière cohérente depuis ses débuts en 1921. Ses représentants ont tous été formés à la médecine conventionnelle, mais ils pratiquent en même temps une approche holistique des maladies et des traitements qui va dans le sens de la médecine intégrative.

    Nous vous demandons donc de nous aider pour que nous puissions représenter avec force les intérêts des patients. Vous augmenterez notre poids politique en transmettant notre newsletter à vos amis et à vos collègues de travail. Nous vous remercions chaleureusement de soutenir notre travail en faisant un don – même quelques euros nous aident à alléger nos coûts administratifs.

    C’est en vous souhaitant une lumineuse période de l’Avent que nous vous adressons nos cordiales salutations.

    Michaela Glöckler

  • TTIP – Multiplier le commerce pour vivre mieux?

    TTIP – Multiplier le commerce pour vivre mieux?

     

     

     


    TTIP – Multiplier le commerce pour vivre mieux?


    Chers Amis d’ELIANT,

    «TTIP – Multiplier le commerce pour vivre mieux?» Tel était en substance le titre de la Conférence qu’ELIANT a organisée les 15 et 16 juin à Bruxelles avec son partenaire d'alliance Demeter International et en collaboration avec la European Public Health Alliance (EPHA). Notre but était d’initier un dialogue constructif entre les organisations de la société civile, les responsables des négociations du TTIP et les décideurs politiques. Cet atelier a débouché sur des recommandations pour les décideurs. Les premières recommandations (voir ci-après) ont été adressées à Bruxelles à la Commission européenne et aux décideurs politiques, puis elles ont été publiées le 23 juin lors de la «Journée européenne de la politique commerciale».

    L’accord de libre-échange transatlantique (TTIP)

    La Commission européenne et les États-Unis sont en pleines négociations pour cet accord de libre-échange mutuel. Le TTIP veut simplifier le commerce et les investissements entre l’UE et les USA, et, sur les points où c’est possible, harmoniser les différentes législations ou les reconnaître mutuellement. Les négociations concernent tous les secteurs importants de l’économie comme l’industrie, la santé (y compris les médicaments et les produits médicinaux), l’alimentation et l’agriculture. Les partisans de l’accord espèrent qu’il permettra de redynamiser la croissance économique des deux côtés de l’Atlantique, de créer des places de travail, de mettre en place le marché commun le plus puissant du monde avec quelque 800 millions de consommateurs et de rester ensemble concurrentiels dans une économie de plus en plus mondialisée.

    Les demandes d’ELIANT

    Michaela Glöckler, la Présidente d’ELIANT, a présenté les demandes d’ELIANT au panel «Négociations du TTIP et demandes de la société civile». Elle a exigé, dans l’intérêt et pour le bien de la société européenne, que le processus de négociation du TTIP implique davantage d’acteurs de la société civile. Si un organe international de conciliation du type «mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (ISDS)» travaillant dans la transparence devait être créé, la société civile aurait un rôle important à y jouer. À Bruxelles, ELIANT et ses partenaires préconisent un accord commercial juste et démocratique qui tienne compte des réels besoins des citoyennes et des citoyens de l’Europe et des USA. La société européenne doit continuer de considérer et de cultiver comme des valeurs essentielles la diversité culturelle, la liberté de choix et, comme précondition indispensable, avoir différentes possibilités à choix. Car ces valeurs seront remises en question si elles ne forment pas la base des négociations pour le TTIP.

    De nombreuses organisations de la société civile sont très préoccupées à l’idée que le TTIP pourrait enterrer les droits et lois démocratiques. L’exemple le plus connu à ce sujet est le projet de mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (ISDS). Les entreprises étrangères ont en effet ainsi la possibilité d’amener le pays hôte devant ce tribunal non officiel qui délibère à huit clos sans aucune transparence.

    L’autre grande préoccupation vient des objectifs du TTIP au sujet des prescriptions et des normes. Personne n’a quoi que ce soit contre la reconnaissance et l’harmonisation mutuelles des normes dans l’industrie de l’automobile ou des machines car cela apporte des avantages aux fabricants comme aux utilisateurs, et cela aussi bien en Europe qu’aux USA. Si cela touche par contre aux denrées alimentaires, à l’alimentation ou secteur médical, l’harmonisation des normes de l’UE et des USA deviendra très problématique puisque les prescriptions européennes en vigueur dans le secteur alimentaire reposent sur le principe de précaution et que c’est tout le contraire aux USA. L’UE n’est actuellement pas encore prête à abandonner ce principe. Il y a dans le domaine des prestations et des règlements de nombreux autres exemples dont l’évaluation serait totalement insuffisante et même fatale si elle était faite uniquement du point de vue de la facilitation du commerce.

    Les recommandations d’ELIANT

    Le but de la Conférence était de rédiger une liste de recommandations concrètes adressées aux décideurs pour l’établissement de relations commerciales internationales meilleures et plus justes pour la société et l’environnement. Voici les points principaux de notre liste:

    • Dans une société démocratique, il n’y a pas de raison pour garder secrètes les négociations de ce genre d’accords commerciaux à long terme. Les citoyennes et les citoyens et les parlementaires élus par eux doivent être informés sur les étapes des négociations et sur leurs conséquences.
    • Au lieu d’abandonner la souveraineté sur nos normes pour les produits, nous devrions les améliorer et les protéger à l’aide de bons exemples et de conseils en matière de pratiques d'excellence à diposition des partenaires commerciaux. Un bon exemple de cette démarche est le concept «du producteur au consommateur» («farm-to-fork» ou «de la fourche à la fourchette»).
    • L’agriculture devrait être exclue du TTIP. Au lieu de cela, les accords commerciaux devraient donner aux partenaires commerciaux la possibilité de prendre des décisions souveraines sur les autorisations d’importations de certains produits en se basant sur le principe de précaution qui prévaut en Europe. Les risques et les chances doivent être évalués par des scientifiques indépendants. Les autres conséquences socioéconomiques et écologiques importantes pour la production agricole doivent faire partie du processus de prise de décision.
    • Les prestations des services sanitaires ne sont pas des prestations comme les autres: en Europe, le principe fondamental de la couverture maladie universelle n’est pas négociable. Voilà pourquoi il est nécessaire d’exclure du TTIP les systèmes publics et privés de prestations des services sanitaires.
    • L’ISDS enterre le développement des principes démocratiques et de leurs futurs aspects et donc la souveraineté de la société, et en plus il discrimine les entreprises locales. Voilà pourquoi il ne devrait pas faire partie du TTIP.

    Chers Amis d’ELIANT, nous voulons pouvoir continuer ce travail de lobbying au sujet du TTIP. ELIANT aimerait suivre de près les négociations et continuer de défendre et de protéger les intérêts de la société civile dans un dialogue constructif avec les institutions de l’UE. Or nous avons besoin de votre soutien financier pour effectuer les travaux nécessaires. Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure de nos activités et nous vous remercions très chaleureusement pour votre intérêt. Nous vous sommes très reconnaissants pour votre aide.

    Avec nos chaleureuses salutations

    Pour le cercle porteur d’ELIANT

    Dr méd. Michaela Glöckler

  • Un bien précieux et toujours plus rare: Les terres pour l’agriculture

    Un bien précieux et toujours plus rare: Les terres pour l’agriculture

     

     

     


    Un bien précieux et toujours plus rare: Les terres pour l’agriculture


    Chers Amis d’ELIANT,

    Les terres utilisables et utilisées par l’agriculture ne diminuent pas seulement partout dans le monde, mais aussi en Europe. Il y a d’un côté la construction de routes et de bâtiments pour l’habitat et l’industrie – mais le plus préoccupant est sans aucun doute l’augmentation de l’érosion des sols. Elle peut être causée par un travail du sol inadapté, par l’utilisation répétée d’herbicides puissants pendant des décennies, mais aussi par le changement climatique général. Or on trouve en face la croissance de la population mondiale et l’augmentation de la demande de nourriture qui va avec.

    La pratique et la recherche confirment que l'agriculture biodynamique et l'agriculture biolo- gique peuvent stopper l’érosion des sols, et même plus puisque l'agriculture biodynamique retransforme les déserts en oasis fleuries comme p. ex. à Sekem. Voilà pourquoi il est essentiel que ces surfaces puissent continuer d’être cultivées de manière durable afin de maintenir la fertilité des sols.

    Terres à vendre: l’offre diminue et la demande augmente

    Quand des terres sont mises en vente, c’est la plupart du temps le plus offrant qui les obtient. Les paysans qui pratiquent une agriculture durable ne visent pas les rendements les plus hauts possibles mais des plantes et des animaux sains vivant sur des sols fertiles. Cela explique que ces agriculteurs ou ces communautés agricoles ne disposent pas des capitaux nécessaires pour acquérir ces terres, qui vont alors à des promoteurs immobiliers ou à des investisseurs internationaux.

    Des terres pour produire des aliments sains

    Nos partenaires d’ELIANT, Demeter International et l’Association internationale pour l'agriculture biodynamique (IBDA) ont cofinancé en 2012 une étude sur le thème du rachat facultatif des terres. Cette étude a analysé le marché des terres en Europe ainsi que de nouvelles formes de propriété pour les terres agricoles, entre autres les initiatives déjà réussies Terre de Liens en France et Regionalwert AG en Allemagne, dans lesquelles la société civile, donc des citoyennes et des citoyens, met des terres à disposition des agriculteurs à des conditions avantageuses pour les cultiver, ce qui leur permet de se concentrer sur leur travail de production de denrées alimentaires saines et de maintien de la fertilité des sols.

    Cette étude a notamment débouché sur la récente création de la Kulturland eG, qui acquiert les terres en étroite collaboration avec des agriculteurs et des communautés agricoles et les leur met à disposition en fermage à long terme.

    Une autre initiative, la BioBodenfonds Genossenschaft de la GLS-Bank a récemment commencé à fonctionner. En Angleterre c’est le Biodynamic Land Trust qui s’active dans ce domaine, et en Suisse c’est l’Association pour la Biodynamie.

    Que pouvez-vous faire en tant que citoyenne ou citoyen?

    Les sols cultivés de manière durable sont un bien culturel et la condition pour la production de denrées alimentaires saines. Vous aussi vous pouvez aider à soutenir ces initiatives porteuses d’avenir avec une contribution annuelle, un prêt sans intérêt ou un don.

    Nous serons aussi très reconnaissants si vous soutenez ELIANT avec un don afin que nous puissions nous engager pour que l’information sur ce genre de nouveaux projets sociaux pour la conservation des terres pour la production durable soit diffusée à Bruxelles et dans le grand public. Nous vous en remercions très chaleureusement!

    Votre

    Michaela Glöckler

  • Le climat, les sols et les effets des herbicides

    Le climat, les sols et les effets des herbicides

     

     

     


    Le climat, les sols et les effets des herbicides


    Chers Amis d’ELIANT,

    Le climat change. Le nombre des fortes chutes de pluie augmente dans le monde entier. L’eau qui ne peut pas être absorbée par les sols ruisselle en surface. Les maigres filets d’eau se transforment en torrents. Les terres cultivées et les villages sont inondés, les dommages et les coûts sont énormes. Le défrichage à grande échelle des forêts, notamment des forêts primaires, pour gagner des terres pour une agriculture intensive qui ne tient que rarement compte des aspects écologiques, est particulièrement grave.

    Pourquoi les sols ne peuvent-ils plus absorber l’eau de pluie?

    Qu’ils soient anciens ou nouvellement défrichés, les sols sont constitués de matières minérales et organiques. La matière organique de l’humus et la biomasse microbienne peuvent absorber et garder de l’eau. La capacité d’absorption de l’eau des matières minérales – les graviers et le sable – est par contre faible. Cela signifie que les sols riches en matière organique absorbent de l’eau, la retiennent et la redonnent lentement. Ils préviennent donc l’érosion.

    L’essai de longue durée DOC, qui compare à long terme les systèmes agricoles bioDynamique, Organobiologique et Conventionnel (voir le site en allemand et en anglais) a prouvé scientifiquement que les sols de l'agriculture organobiologique et biodynamique ont des teneurs matière organique et en humus significativement plus élevées que ceux de l’agriculture conventionnelle.


    Après une pluie violente, les parcelles de l’essai DOC offrent les visions suivantes:



    Vous voyez sur la photo de gauche un champ cultivé de manière conventionnelle – et à droite la comparaison avec un champ biodynamique. (Photo Thomas Alföldi, FiBL)

    Le sol est la base de tout

    Les sols sains contiennent une forte proportion de matière organique avec une incroyablement grande diversité de microorganismes. Plus cette diversité est grande et plus les racines peuvent tirer de nombreux éléments nutritifs du sol et nourrir les plantes avec de multiples substances. Et plus ces éléments nutritifs absorbés sont diversifiés plus les produits agricoles sont sains et délicieux.

    En agriculture conventionnelle, la plus grande partie de cette diversité de microorganismes est détruite par les herbicides et les pesticides, qui sont d’ailleurs aussi souvent dangereux pour la santé.

    L’herbicide total glyphosate (contenu notamment dans le Roundup)

    Le Centre international de recherche sur le cancer CIRC de l’Organisation mondiale de la santé OMS considère l’herbicide total glyphosate, qui est aujourd’hui utilisé dans toute l’Europe par l’agriculture conventionnelle, comme «probablement cancérigène». Ses effets nocifs sur l’environnement sont par ailleurs connus depuis longtemps.L’alliance ELIANT participe avec les organisations qui la portent à la discussion sur le glyphosate, qui montre à quel point les alternatives holistiques comme l’agriculture biodynamique et biologique sont importantes. Nous vous remercions du fond du cœur pour votre soutien qui nous permet de fournir ce travail.

    Avec nos chaleureuses salutations

    Pour le cercle porteur d’ELIANT

    Dr méd. Michaela Glöckler

  • C’est nos enfants qui forgeront la société de demain!

    C’est nos enfants qui forgeront la société de demain!

     

     

     


    C’est nos enfants qui forgeront la société de demain!


    Chers Amis de l’Alliance ELIANT,

    C’est des enfants que dépend le développement culturel de l’Europe! Pour que les valeurs culturelles de l’Europe restent capables de développement et ne continuent pas de perdre en substance et en force de persuasion, nous devons les vivre et créer pour les enfants des possibilités de développement orientées vers ces valeurs.

    Voilà comment ELIANT s’engage pour les enfants et pour une société fière de ses valeurs

    ELIANT s’engage au niveau européen pour mener des discussions avec les principales directions générales de la Commission européenne pour que le bien de l’enfant soit mieux pris en compte lors des décisions politiques. L’année passée, nous avons pu faire avancer efficacement le développement du réseau pour l'enfance nécessaire pour cela avec d’autres grandes organisations pour le bien de l’enfant comme Eurochild, European Civil Society Platform on Lifelong Learning, Alliance for Childhood et notre fédération porteuse d’ELIANT l’European Council for Steiner Waldorf Education ECSWE. Nous avons déjà pu franchir une étape importante avec la conférence «Growing together» qui a permis à des enseignants et à des spécialistes de travailler avec des enfants de différents groupes d’âge pour identifier ce dont les enfants ont vraiment besoin.

    Notre objectif principal est de mettre les différentes directions générales de la Commission européenne en relation avec les initiatives citoyennes qui s’investissent pour le bien de l’enfant. ELIANT veut construire des ponts entre les deux pour que la formation d’une société européenne imprégnée de valeurs éthiques fasse l’objet d’un encouragement proactif.

    Que dit la Convention de l'ONU relative aux droits de l’enfant?

    Elle dit à l’art. 3.1 que «Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, […] l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale». Nous voulons soutenir cette intention et contribuer à ce que les mots deviennent réalité! Dans ce contexte, un instrument très important est de donner aux enfants le temps et les loisirs dont ils ont besoin pour leur prise de conscience de soi-même et pour leur développement.

    Voilà comment vous pouvez aider ELIANT dans cette tâche

    Arriver à conduire les discussions mentionnées ci-dessus avec les principales directions générales de la Commission européenne nécessite beaucoup de préparation et de temps. Ce qui à son tour nécessite travail, temps et argent.

    Nous vous serons très reconnaissants de nous aider à faire tout ça, et nous nous réjouissons de tous vos dons, même des plus petits!


    Avec nos salutations les plus chaleureuses,

    pour le groupe porteur d’ELIANT,

    Dr. méd. Michaela Glöckler

     

  • La sélection variétale et la biodiversité sont au centre de nos préoccupations

    La sélection variétale et la biodiversité sont au centre de nos préoccupations

     

     

     


    La sélection variétale et la biodiversité sont au centre de nos préoccupations


    Chers amis de l’Alliance ELIANT,

    Ce sont les petits sélectionneurs, surtout régionaux, qui entretiennent l’actuelle diversité variétale en y mettant toutes leurs connaissances, toute leur ardeur et toute la petitesse de leurs moyens financiers. Ils réussissent tout de même – et en employant des techniques naturelles de sélection – à développer de nouvelles variétés recultivables et qui sont capables de s’adapter aux changements des conditions climatiques. Leur travail garantit donc la biodiversité qui est nécessaire pour l’avenir de la semence nourricière.

    Les multinationales semencières qui sont à l’œuvre au niveau mondial se concentrent par contre pour les principales plantes alimentaires comme le maïs, le soja, le blé, le riz etc. sur des variétés transgéniques et/ou hybrides, c.-à- d. sur un petit nombre de variétés et sur de grandes quantités – de quoi bien sûr s’assurer des chiffres d’affaires et des bénéfices impressionnants.

    Qu’est-ce ELIANT a pu faire en 2014 pour la diversité des variétés de céréales en particulier et pour la biodiversité en général?

     

    Grand succès de notre Conférence de janvier 2014 à Bruxelles

    ELIANT, avec Demeter international et d’autres organisations réunies à Bruxelles, a informé sur les conséquences d’une éventuelle adoption de la nouvelle loi européenne sur la mise en circulation des semences par le Parlement européen. La réglementation qui était prévue limitait massivement le travail des sélectionneurs non professionnels et la multiplication par les agriculteurs. Cela menaçait gravement la diversité variétale pour l’Europe. Et en février, quelques semaines après la Conférence, le Parlement européen refusait la nouvelle ordonnance!

    Festivals des semences dans quelques grandes villes européennes en octobre 2014

    Des festivals des semences se sont déroulés en octobre 2014 à Amsterdam, à Athènes, à Bruxelles, à Londres et en Roumanie. À Athènes, la manifestation d’information était complétée par un atelier pratique et une bourse d’échange de semences.

    Le festival des semences de deux jours de Bruxelles a vu s’exprimer plusieurs orateurs, dont Florianne Koechlin, qui a parlé de la plante en tant qu’être vivant – la plante n’est pas une chose, et Christof Potthof, du Réseau Gène-Éthique, qui a remué les auditeurs avec son exposé «pas de plantes GM dans l’agriculture et pas de brevetage des plantes».

    Le festival de Londres faisait partie de la série de manifestations «the humble seed» organisées dans tout le pays. Conférences, ateliers et autres activités ont expliqué pourquoi les semences recultivables sont si importantes pour nous tous et pourquoi elles doivent être sauvegardées.

    En Roumanie, la manifestation de trois jours avait mis l’accent sur la présentation des différentes plantes cultivées régionales et des semences régionales, mais aussi sur l’explication des avantages et de l’utilité de ces plantes pour l’environnement et la qualité de la nourriture.

    Ces festivals des semences ont été une première étape d’échanges directs pour rendre les citoyens et les sélectionneurs conscients de leurs droits d’avoir leurs propres semences régionales. ELIANT souhaite poursuivre ce travail cette année à Bruxelles et dans d’autres villes. Or nous ne pouvons fournir ce travail qu’avec votre soutien. Un grand merci pour vos dons!

    Nous vous souhaitons une bonne nouvelle année et nous vous adressons nos plus cordiales salutations.


    Pour l’équipe d’ELIANT

    Dr. méd. Michaela Glöckler

  • Énergies renouvelables – Une question qui nous concerne tous!

    Énergies renouvelables – Une question qui nous concerne tous!

     

     

     


    Énergies renouvelables – Une question qui nous concerne tous!


    Chers amis de l’Alliance ELIANT,

    On peut vraiment remercier les plusieurs milliers de citoyennes et de citoyens européens à qui on doit que les énergies renouvelables ne sont plus un sujet de moquerie mais sont en train de devenir un courant majoritaire. Cette évolution n’aurait pas été possible sans leur grand engagement personnel. Il y a par exemple en Allemagne plus de 700 coopératives énergétiques régionales qui ont
    réussi à concevoir et à financer leurs propres éoliennes, toits solaires et installations de biogaz avec leur argent et des fonds bancaires. Ces installations sont donc en mains citoyennes, et ce sont des citoyennes et des citoyens qui les exploitent et s’en occupent. Et: il ne s’agit pas primairement de faire du profit mais de l’écologie durable, d’aimer la Terre et de préserver les ressources de notre espace vital.

    Cette évolution a été soutenue en Allemagne par une loi sur l’injection du courant qui garantit que l’électricité par exemple éolienne est achetée et payée pendant 20 ans, ce qui a assuré la sécurité des investissements.

    On assiste cependant depuis la crise financière de 2008 à une forte régression du nombre de nouveaux projets et d’initiatives citoyennes – notamment parce que les États ont utilisé leur argent pour sauver les banques. On a cependant de nouveau besoin aujourd’hui au niveau mondial d’une nouvelle prise de conscience dans tous les pays pour qu’on puisse réagir suffisamment fort contre la progression de la crise climatique.

    Voilà pourquoi ELIANT écrit sur ce thème qui nous tient particulièrement à cœur et vous remercie de diffuser cette newsletter le plus largement possible et de la communiquer à vos réseaux.

    Ce qui relie les projets énergétiques dont on a parlé, les initiatives anthroposophiques et les projets écologiques «verts» est la pensée en réseau qui est conforme aux processus vitaux complexes de notre planète. Et pourtant ce qui a pu en découler pour être mis en pratique jusqu’ici ne suffit de loin pas, il faut aussi une «action en réseau» de la part des très nombreuses personnes qui apprécient ce genre d’initiatives et, de notre part à tous, davantage d’engagement politique! Cela serait aussi pour la nouvelle génération un signal positif capable de réveiller l’espoir.

    Il s’agit en particulier de stopper enfin le subventionnement accordé depuis le début aux énergies fossiles et atomiques, qui atteint (dans le monde entier) 600 milliards par année! Cela permettrait d’économiser beaucoup d’argent et de rendre d’un coup les énergies renouvelables concurrentielles. Ce sujet doit être discuté avec les politiciens à tous les niveaux. Un article publié dernièrement dans le New York Times a redonné du courage pour le faire: même la fondation Rockefeller a annoncé récemment qu’elle allait complètement arrêter de soutenir les énergies fossiles et nucléaires.

    Il s’agit de retrouver davantage d’indépendance et de capacité de résistance au niveau des régions afin qu’une vie moderne et humaine ne soit pas seulement possible dans des conditions alternatives mais ait la chance de devenir un courant principal.

    ELIANT veut contribuer à ce que notre monde globalisé, toujours plus rapide et hyper technologique, trouve un équilibre grâce à de nouveaux modes de vie pour éviter que la Planète Terre finisse par succomber à ses maladies de civilisation. C’est dans ce but que nous informons et travaillons en réseau avec d’autres initiatives qui ont le même objectif.


    Avec nos salutations les plus cordiales

    Pour l’équipe d’ELIANT

    Dr. méd. Michaela Glöckler

     

    Pour plus d'informations sur les énergies renouvelables

    Les énergies renouvelables dans l’UE

  • Utiliser l’argent de manière durable pour contribuer à l’amélioration de l’équité sociale et à la prévention des crises financières

    Utiliser l’argent de manière durable pour contribuer à l’amélioration de l’équité sociale et à la prévention des crises financières

     

     

     


    Utiliser l’argent de manière durable pour contribuer à l’amélioration de l’équité sociale et à la prévention des crises financières


    Chers amis de l’Alliance ELIANT,

    Que signifie utiliser l’argent de manière durable?

    Tout d’abord: Gérer son argent en toute connaissance de cause et savoir à quoi il est utilisé. Ensuite: Dépenser son argent de manière à ce qu’il ne serve pas seulement à satisfaire nos propres besoins mais aussi à créer de nouvelles valeurs pour les autres et pour l’environnement. Cela est possible si nos comportements de consommation créent des valeurs financières qui sont durables parce qu’elles sont en relation directe avec le travail concret effectué par des personnes que l’on respecte.

    Quelques exemples:

    • Quand vous achetez des produits au stand de marché d’un paysan bio, vous payez ce dont il a besoin pour faire ses produits. Ce revenu lui permet de financer les prochains semis, de faire les investissements nécessaires et de garantir une bonne scolarisation de ses enfants. Votre argent est donc en relation directe avec le travail fourni, il soutient immédiatement d’autres gens et il vous procure les meilleures denrées alimentaires possibles.
    • Vous pouvez – seul ou avec d’autres personnes – faire à un jeune paysan bio un prêt au taux d’intérêt de votre compte d’épargne. Cela lui permet de maintenir ses frais financiers beaucoup plus bas et cela lui donne davantage de liberté d’action. Cela lui donne plus de temps pour son développement personnel et pour sa famille. Vous lui offrez donc ainsi une meilleure qualité de vie tout en recevant les mêmes intérêts que si votre argent était à la banque.
    • Si vous connaissez des jeunes gens dignes de confiance et compétents qui veulent créer une entreprise, vous pouvez leur garantir le financement nécessaire en leur prêtant de l’argent avec d’autres personnes. Vous savez donc exactement à quoi votre argent est utilisé et vous pouvez suivre le développement de l’entreprise.
    • Vous pouvez vous grouper avec d’autres personnes pour fonder une communauté de prêt au sein de laquelle vous donnez de l’argent à des personnes et à des initiatives que vous tenez pour dignes de soutien et de confiance.

    Durabilité, argent et confiance

    Les entreprises qui fabriquent des produits durables sont des entreprises où les valeurs éthiques sont très importantes – comme de nombreuses entreprises à but non lucratif, institutions sociales, écoles et jardins d’enfants comme p. ex. les initiatives Waldorf. En les encourageant financièrement, nous n’investissons pas seulement dans des entreprises durables mais aussi dans la confiance mutuelle entre les personnes.

    Vous est-il déjà arrivé de demander à votre banque ce qu’elle fait avec votre argent? Dans quel but il est utilisé? Selon les objectifs de la banque, vos avoirs en banque peuvent très bien participer à la poursuite du développement de l’ingénierie génétique ou d’une mine d’or en Afrique du Sud qui pratique des
    conditions de travail et des conditions sociales inhumaines. Ce n’est certainement pas ce que vous souhaitez. Les banques qui se donnent des objectifs éthiques se sont regroupées au sein de la «Global Alliance for Banking on Values», www.gabv.org. Elles soutiennent le développement durable au sens le plus large du terme ainsi que des projets pour des communautés et l’environnement. La banque Triodos aux Pays-Bas et la banque GLS en Allemagne font partie des fondateurs de cette alliance et sont proches d’ELIANT. Les questions clés qu’il faut se poser au sujet de la collaboration avec les grandes banques sont: est-ce que je fais confiance à leur comportement d’affaires et est-ce que je peux leur confier mon argent?

    Il ne sera pas possible de surmonter les crises financières sans l’aide des nombreuses personnes qui décident elles-mêmes comment leur argent est utilisé

    ELIANT est préoccupée. Comme l’actualité portugaise le prouve bien, la crise financière que traverse l’Europe n’est pas terminée. Il a de nouveau fallu investir de nombreux milliards prélevés sur les recettes fiscales pour sauver une grande banque de la faillite alors qu’elle n’avait pas géré durablement l’argent de ses investisseurs. Une petite illustration pour la notion de 1 milliard d’euros: réunir cette somme en billets de 100 € permettrait d’en faire une pile de 1000 mètres de hauteur. Une somme inimaginablement grande.

    La crise financière a des répercussions sur nos places de travail, sur notre vie. Les crédits accordés par les banques aux entreprises sont encore et toujours trop faibles et les entreprises ne peuvent que difficilement financer leur croissance. ELIANT encourage les initiatives pour comprendre les raisons de la crise financière et soutient les possibilités alternatives de financement. Créer de nouvelles valeurs pour les autres hommes et pour l’environnement est la base même de l’assainissement de la société.

    Nous vous demandons de réfléchir à nos idées et à nos propositions, et aussi de nous soutenir pour que ce message puisse être transmis et déployer ses effets dans toute l’Europe. Nous prenons contact avec des fédérations de consommateurs, des banques, des autorités et des représentants de l’économie pour développer des réseaux en faveur d’une utilisation durable de l’argent. Nous vous remercions non seulement de votre soutien financier, mais aussi de nous signaler les entreprises qui travaillent de manière durable et les initiatives dignes de soutien que vous connaissez.


    Un grand merci!

    Cordialement

    Pour l’équipe d’ELIANT

    Dr méd. Michaela Glöckler et Susanna Küffer Heer

  • Pourquoi la responsabilisation des patients est-elle si importante?

    Pourquoi la responsabilisation des patients est-elle si importante?

     

     

     


    Pourquoi la responsabilisation des patients est-elle si importante?


    Chers amis de l’Alliance ELIANT,

    Vous est-il déjà arrivé comme patiente ou patient de ressentir qu’on décide à votre sujet? De vous sentir mis sous tutelle? Le système de santé high tech, le manque de connaissances sur les médecines complémentaires et le manque d’information des patientes et des patients peuvent engendrer des frais qui non seulement plombent les coûts de la santé publique mais en plus nuisent à la santé.

    ELIANT s’investit dans l’UE en faveur de la responsabilisation des patients, c.-à-d. pour vaincre la tutelle pratiquée par la santé publique.

    Pourquoi ne sommes-nous pas au courant?

    Nous avons confié le souci de notre santé à de nombreuses institutions puissantes: sociétés de discipline pharmaceutique, fédérations des professions de la santé, associations des hôpitaux, caisses maladie, fédérations industrielles des fabricants de produits pharmaceutiques et médicaux. Toutes règlent et déterminent ce qui doit nous arriver en cas de maladie, ce que nous devons acheter et quelles prestations seront payées le cas échéant. Les représentants des patientes et des patients sont rarement consultés dans ce contexte!

    Pour une nouvelle culture médicale en Europe

    ELIANT s’investit avec des organisations de citoyen-e-s et de patient-e-s pour l’émergence d’une nouvelle culture médicale en Europe:

    • Les connaissances et les besoins des patientes et des patients doivent être pris en compte dans la thérapie. Les procédés des médecines complémentaires disposent de très riches expériences sur la manière dont ces compétences peuvent devenir de véritables sources de guérison.
    • Les thérapeutes, les soignants et les médecins doivent aussi être payés pour des prestations qui s’orientent en fonctions des sciences de la santé et de la prévention des maladies. Il ne s’agit en effet pas seulement du diagnostic de la maladie et de la suppression la plus rapide possible de ses symptômes. Il s’agit aussi p. ex. d’avoir assez de temps pour les discussions nécessaires, les visites à domicile et les conseils – aussi au sujet du recours aux procédés des médecines complémentaires et à de réelles alternatives à la médecine scientifique, car cela permet d’éviter d’inutiles tests, opérations et médicaments onéreux tout en renforçant la responsabilisation des patients.

    Une réorientation holistique et démocratiquement légitimée du système de la santé publique est urgemment nécessaire en Europe!

    • L’enjeu est une collaboration entre la médecine universitaire et les médecines complémentaires.
    • Il faut développer de manière compétente des plateformes internet qui fournissent aux patientes et aux patients des informations sérieuses sur les possibilités thérapeutiques offertes par la médecine universitaire et les médecines complémentaires.

    Votre soutien nous permettra d’atteindre ce but. Un très grand merci!


    Cordialement

    Pour l’équipe d’ELIANT

    Dr méd. Michaela Glöckler et Susanna Küffer Heer

  • Choisir librement ses médicaments n’est possible que si la possibilité de ce choix est garantie par leur disponibilité sur le marché. Or les bases légales adéquates font encore et toujours défaut!

    Choisir librement ses médicaments n’est possible que si la possibilité de ce choix est garantie par leur disponibilité sur le marché. Or les bases légales adéquates font encore et toujours défaut!

     

     

     


    Choisir librement ses médicaments n’est possible que si la possibilité de ce choix est garantie par leur disponibilité sur le marché. Or les bases légales adéquates font encore et toujours défaut!

    Un citoyen européen sur quatre recourt aujourd’hui à la médecine complémentaire et/ou anthroposophique comme alternative ou complément de la médecine conventionnelle.

    Elles ne sont cependant pas ancrées adéquatement dans la politique sanitaire et dans la législation de l’UE, tout aussi peu d’ailleurs que dans les législations de la plupart des États membres.

    Prière de nous soutenir pour obtenir l’ancrage légal de la médecine complémentaire et anthroposophique!

    Soyez entreprenant-e en vue des élections européennes, contactez les candidat-e-s européen-ne-s de votre district électoral pour les informer de ce vide juridique et leur demander d’agir pour le combler.

    Cela nous permettra d’obtenir ensemble que les futur-e-s député-e- s européen-ne-s s’engagent en faveur des intérêts de la médecine complémentaire dans l’Union européenne!

    La médecine complémentaire et anthroposophique est efficace, économique et bénéfique

    Tous ceux qui la connaissent par expérience ne voudraient plus devoir s’en priver, mais son accessibilité ne peut être garantie que par l’ancrage légal de sa mise sur le marché dans l’UE. Cette décision est du ressort du Parlement européen en tant que représentant de la société civile européenne.

    C’est pour cette raison que nous vous prions de contacter les candidat-e-s au Parlement européen qui doit être élu fin mai pour les appeler à s’engager dans ce sens à Bruxelles.

    La médecine complémentaire peut fournir une contribution remarquable à la santé publique européenne:

    • dans le traitement des maladies chroniques, dans le domaine de la prévention, du vieillissement en bonne santé, du maintien de la qualité de vie dans le quotidien professionnel et privé;
    • dans la diminution des coûts et l’amélioration de l’efficience des coûts de la santé publique;
    • dans la diminution massive des résistances des microbes en tout genre, qui est elle aussi une contribution particulièrement remarquable à la santé publique européenne.

     

    ELIANT s’investit à Bruxelles avec d’autres partenaires pour les intérêts de la médecine complémentaire et anthroposophique.

    L’IVAA (Fédération Internationale des Associations Médicales Anthroposophiques) est un des membres fondateurs d’ELIANT. Elle représente 31 fédérations nationales dont 16 dans les États membres de l’UE. Elle est elle-même membre de l’organisation faîtière de la médecine complémentaire EUROCAM par laquelle des médecins, des thérapeutes, des naturopathes et des patients de toute l’Europe font valoir ensemble leurs intérêts politiques et juridiques à Bruxelles.

    Nous ne pourrons cependant pas atteindre notre but sans un large soutien actif de la société civile!

    De nombreux citoyen-ne-s et député-e-s ne savent pas encore que la médecine complémentaire et la médecine anthroposophique ne bénéficient toujours pas de bases légales adéquates.

    Nous vous prions donc avec la plus grande insistance de diffuser cette circulaire le plus largement possible, car plus les candidat-e-s à l’élection du nouvel Europarlement recevront de courriels plus ils auront nos demandes présentes à l’esprit et plus grandes seront les perspectives de réussite.

    Facebook peut vous aider.


    Un grand merci pour votre précieux soutien!

    Cordialement

    Pour l’équipe d’ELIANT
    Dr méd. Michaela Glöckler et Susanna Küffer Heer

  • À qui appartient la semence?

    À qui appartient la semence?

     

     

     


    À qui appartient la semence?
    Les citoyens, agriculteurs et sélectionneurs sont mis au défi par le règlement sur les semences de l’UE.
     

    Chers amis d’ELIANT,

    Du point de vue des sélectionneurs et agriculteurs biodynamiques, le future règlement sur les semences de l’UE empêchera que la semence fasse et continue de faire partie du patrimoine culturel comme nous l’exigeons. En effet, la conscience (juridique) considère au contraire la semence comme une marchandise.
    L’actuel projet de loi n’offre pratiquement plus de possibilités de développement pour l’agriculture durable et l’agrobiodiversité.

    La semence fait partie du patrimoine Culturel

    ELIANT et le bureau bruxellois de liaison avec l’UE de Demeter International ont organisé le 22.01.2014 une Conférence sur le nouveau règlement sur les semences de l'UE à laquelle ont participé les partenaires d’alliance : IFOAM EU, ARCHE NOAH, ECO-PB, Kultur-Saat, Network Economy Group, Saat-Gut e.V., Réseau Semences Paysannes, Peliti et Brot für die Welt.

    Voici quelques affirmations centrales de cette Conférence:

    • La semence est un bien public.
    • Le projet de loi semencière de l’UE doit être discuté dans le grand public en ayant assez de temps. Les discussions internes entre la Commission, le Parlement européen et le Conseil européen ne sont pas suffisantes.
    • Les variétés reproductibles, c.-à-d. les variétés dont la (re)multiplication
    • – contrairement à ce qui se passe avec les variétés hybrides actuellement courantes – peut aussi être effectuée par les agriculteurs eux-mêmes, doivent avoir un accès équitable au marché.
    • La réglementation doit donc être modifiée pour tenir compte des exigences spéciales pour les variétés biologiques, c.-à-d. de manière à ce que les sélectionneurs non professionnels présents dans les fermes bio ainsi que les conservateurs de semences puissent poursuivre leur travail en toute liberté.
    • La recherche doit en outre s’orienter vers une «recherche systémique» à laquelle pourront participer non seulement les chercheurs et les sélectionneurs mais aussi les agriculteurs et les citoyens.
    Résumé de la Conférence

    Il est d’une importance absolument capitale que les ONG et la société civile s’impliquent activement dans le processus. Il faut pour cela intensifier le travail de relations publiques. Nous vous demandons d’y contribuer en faisant connaître cette circulaire dans votre cercle connaissances.
    Des Festivals des Semences sont prévus pour le mois d’octobre dans au moins 7 capitales européennes. ELIANT publiera les activités prévues dès que les détails seront clairs.

    Décision du Parlement européen

    Le fait que le Parlement européen ait refusé le 11 mars 2014 le projet du règlement sur les semences de l’UE a été un grand succès qui a d’autant plus de poids que la Commission ne l’a pas encore retiré – le Conseil européen doit maintenant décider de la suite des opérations. S’il soutient le Parlement, c’en est fait de ce projet de règlement sur les semences. S’il complète le projet de loi en collaboration avec la Commission, la discussion reprend au début. Nous devons donc nous y préparer et renforcer notre travail d’information de l’opinion publique.

    Perspectives

    L’image générale de la Politique agricole commune (PAC) montre une trop forte dominance et promotion de la culture de la concurrence, en particulier aussi dans le domaine de la semence. Nous appelons donc les citoyennes et citoyens européens à s’engager avec nous pour un nouveau modèle agricole européen qui pose la semence comme bien public et qui encourage une qualité durable des produits et de l’agriculture ainsi que la biodiversité des semences.


    Nous comptons sur vous!


    Cordialement


    Pour l’équipe d’ELIANT


    Dr méd. Michaela Glöckler et Susanna Küffer Heer

     

  • Pour davantage d’autodétermination dans l’Europe en devenir

    Pour davantage d’autodétermination dans l’Europe en devenir

     

     

     


    Pour davantage d’autodétermination dans l’Europe en devenir

    Chers amis d’ELIANT,

    Comme initiative citoyenne pour une Europe cultuellement engagée, que souhaitons-nous pour l’Europe et que nous souhaitons-nous en tant que citoyens de cette Europe?

    En tant que citoyens de cette communauté d’États en pleine croissance qu’est l’Union Européenne, nous voulons avant tout une chose: pouvoir déterminer nous-mêmes notre vie. Par exemple, nous voulons pouvoir choisir la qualité de nos aliments; nous voulons pouvoir déterminer nous-mêmes quelle école est la meilleure pour nos enfants; nous voulons choisir nous-mêmes notre médecin et donc aussi nos médicaments. En contrepartie nous sommes prêts en tant que citoyens à porter la responsabilité de la diversité que cela crée.

    Ces besoins et la responsabilité qu’implique leur satisfaction sont ce que demande l’Initiative citoyenne ELIANT, qui s’engage pour cela à Bruxelles et dans différents projets. ELIANT s’engage en tant que membre fondateur de Democracy International aussi pour une Europe démocratique dans laquelle l’influence de la société civile sur la vie sociale et culturelle puisse augmenter.

    Les porteurs d’ELIANT sont les groupements et les réseaux des initiatives issues de l’anthroposophie: le mouvement des écoles Waldorf, l’agriculture biodynamique, la médecine anthroposophique, la pédagogie curative et les initiatives socio-créatives. Toutes ont été créées par Rudolf Steiner et des contemporains engagés pour être des exemples de la réalisation de cette exigences sociétale fondamentale: la liberté pour la vie spirituelle et culturelle, l’égalité pour la vie juridico-politique et la fraternité pour la vie économique.

    Vous aussi, contribuez à ce qu’ELIANT puisse garantir ces conquêtes sociales dans toute l’Europe. ELIANT se considère comme faisant partie des mouvements citoyens qui assument des responsabilités dans la société civile – aussi pour les sans-parole comme les animaux (protection des animaux) ou les plantes (refus des manipulations génétiques), et pour la santé de la Terre et de l’environnement social.

    Nous sommes reconnaissants pour chaque don qui soutient notre travail!


    Cordialement


    Pour l’équipe d’ELIANT


    Dr méd. Michaela Glöckler et Susanna Küffer Heer

     

  • Encouragement holistique des enfants

    Encouragement holistique des enfants

     

     

     


    Chers amis d’ELIANT,

    Les enfants d’aujourd’hui feront le monde de demain sur la base des valeurs que les parents, la société et l’école leur auront données. L'Alliance ELIANT fournit avec ses projets et ses partenaires une importante contribution au réveil de la conscience des décideurs et de la société civile au sujet de cette réalité. Les projets suivants vous donnent un aperçu de ces activités de notre Alliance:

    La Conférence «Épanouir les potentiels de développement» (Unfolding Conference) s’est déroulée à Bruxelles du 23 au 26 octobre 2013. Elle avait été organisée par Learning for Well-being, Universal Education Foundation, Alliance for Childhood, Eurochild, Alliance ELIANT, International Association for Steiner/Waldorf Early Childhood Education et Evens Foundation. La coordination de cette conférence qui a eu un grand rayonnement a été assurée par la cheffe de projet pour ELIANT Michaela Sieh. La conférence a aussi thématisé les questions des droits de l'enfant. En tant que membre d’Eurochild, ELIANT soutient le manifeste pour les droits de l'enfant qui a été présenté le 20 novembre lors de la Journée mondiale de l'enfance.


     

    Le manifeste pour les droits de l'enfant

    Il a été signé par 14 organisations des droits de l’enfant et appelle le Parlement européen à mettre sa puissance législatrice et budgétaire au service des intérêts des enfants. Et vous, qu’est-ce que vous pouvez faire? Demandez à votre représentant local au Parlement européen de faire la promesse de devenir un champion des droits de l’enfant. Toutes les informations se trouvent ici.

    Valeurs humaines et capacités centrales

    Le point fort de cette conférence essentielle qui s’est tenue à Bruxelles se trouvait dans ce foyer de réflexion: Quelles sont les valeurs humaines porteuses et comment peut-on les faires vivre aux enfants dans leurs expériences et actions personnelles? Respect de l’intégrité et de la dignité personnelle – aussi des tout petits enfants, sincérité dans les relations mutuelles, intérêt affectueux mutuel et pour tout l’entourage jusque dans les moindres détails. Que signifient se détendre, éduquer les sens, l’attention et l’empathie, écouter avec tact, donner de l’espace pour l’activité personnelle et les questions? Il s’agit de comprendre et d’exercer ces capacités et de les faire s’exprimer jusque dans l’attitude corporelle. Cela permet à l’entité corporelle, psychique et spirituelle de la personne de se développer et d’être ensuite perçue par l’enfant qui peut alors l’imiter instinctivement pour qu’elle se réveille en lui et qu'il puisse se l’approprier.

    Chaque enfant doit pouvoir épanouir le potentiel unique qui est le sien

    Cette conférence a réuni 130 spécialistes de la recherche, de la pratique et des cercles politiques, ainsi qu’un nombre réjouissant de jeunes gens qui désirent s’engager. Ils venaient de 18 pays et ont étudié ensemble la question des possibilités de favoriser une culture qui donne à l’enfant la possibilité d’épanouir le potentiel individuel et social unique qui est le sien. Les plus importants résultats de la Conférence sont l’émergence d’autres initiatives et l’espoir d’arriver à une éducation et à une formation orientées vers l’avenir des générations qui marqueront l’Europe de demain. Une motivation tout à fait digne de l’Avent.

    Construire une Europe pour et avec les enfants

    En 2013, ELIANT a fortement mis l’accent sur les droits et le développement sain des enfants. Nous allons continuer ce travail en 2014 avec le nouveau projet «Croître ensemble – Approches intégratives pour la santé et le bien-être des enfants». Ce projet est soutenu par Damus-Donata; notre partenaire est l’Universal Education Foundation. Un des buts d’ELIANT est de «construire une Europe pour les enfants et avec les enfants» – comme l’a si clairement formulé le Conseil de l’Europe.

    Lors de la Conférence les enfants peuvent changer le monde (CATS), ELIANT était représenté par un exposé de Michaela Sieh. CATS réunissait déjà une multitude de représentants internationaux et un groupe engagé de jeunes gens, et elle a été une préparation idéale pour la Conférence de Bruxelles «Épanouir les potentiels de développement». Préparer ensemble la prochaine Conférence CATS permettra de poursuivre le travail partenarial en collaboration intensive avec les jeunes. Toutes les personnes engagées et intéressées par cette thématique sont cordialement invitées à participer du 26 juillet au 2 août 2014 à Caux (Suisse) à la prochaine Conférence CATS, qui sera consacrée au thème «La jeunesse en tant qu’avocate des changements».

    Lors de la Conférence suisse et de son homologue bruxelloise, il a été particulièrement enthousiasmant d’écouter les jeunes qui présentaient leurs requêtes devant le plénum. Leurs raisons et leur capacité à manifester leurs désirs et leurs espoirs ont profondément impressionné tous les participants aux Conférences.


    Salutations cordiales

    Michaela Glöckler, Ueli Hurter et Susanna Küffer Heer (Executive Committee); Michaela Sieh (gestion de projets)

  • Dignite et liberte pour les personnes quiont des besoins particuliers

    Dignite et liberte pour les personnes quiont des besoins particuliers

     

     

     


    Chers Amis de l’Alliance ELIANT,

     

    Nous parlons dans cette lettre d’information de la collaboration entre

    ELIANT et la Coopération européenne pour la pédagogie curative et la sociothérapie d'orientation anthroposophique (ECCE).

    ECCE s’est donné pour tâche de représenter au niveau européen les intérêts des personnes qui ont des besoins particuliers, et de le faire d’une manière globale qui ressort des constatations de l’anthroposophie. ECCE a été créée en 1992 en Hollande par le Council for Curative Education and Social Therapy.

    La Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées (CDPH) entrée en vigueur le 3 mai 2008 souligne cette requête. Cette évolution vers le droit à l’autodétermination s’accomplit avant tout pour des raisons éthiques et a besoin de notre vigilance, de notre empathie et de notre soutien pour qu’elle puisse devenir une réalité culturelle.

    ELIANT soutient les objectifs d’ECCE

    ELIANT s’engage pour la liberté de choix et la préservation des possibilités de choix culturellement importantes de tous les citoyens. ECCE représente quelque 30'000 citoyens européens ayant des besoins particuliers. La plupart d’entre eux ne sont pas à même de faire valoir leurs droits et ont donc besoin de l’aide d’autrui pour le faire. ELIANT soutient cette demande avec son million de signatures et les actuels 450'000 destinataires de notre lettre d’information. Ce mot de Goethe est tout à fait de mise dans ce contexte: «Isolée, l’aide se perd, mais jointe aux autres à l’heure juste, elle agite.»

    Voilà comment ECCE aide

    Les membres d’ECCE proposent une vaste palette de possibilités: Travail et stages dans des homes et dans des installations et services ambulants, soutien des familles touchées, aide au ménage, formations professionnelles de base et continues. Il y a de nombreuses offres thérapeutiques qui vont plus loin que les soins et traitements médicaux de base et qui améliorent la qualité de vie des personnes concernées: massages, ergothérapies, thérapie eurythmique et différentes formes d’art-thérapie.

    Voilà pourquoi ECCE utilise aussi la médecine et les thérapies anthroposophiques et travaille dans le cadre d’ELIANT en étroite collaboration avec l’agriculture biodynamique et la pédagogie Waldorf. Nous avons ici en commun des constatations et des expériences qui montrent que l’homme ne fait pas seulement partie du monde physique mais aussi d’un monde spirituel dont il peut tirer la base nécessaire pour élaborer les critères éthiques dont il a besoin au quotidien.

    Respecter la dignité et la liberté de chaque être humain au sein des communautés de vie et de travail revêt une importance de plus en plus centrale dans les discussions entre les parents, les spécialistes de la pédagogie curative et les sociothérapeutes. Ils cherchent ensemble la manière la plus adéquate et la plus soigneuse - attentionnée de diriger les personnes qui ont des besoins particuliers en tenant compte de leur noyau spirituel le plus intérieur. Ce sont d’ailleurs depuis 1924 des thèmes centraux de la pédagogie curative et de la sociothérapie basées sur l’anthroposophie.

    Un exemple de travail de lobbying réussi de l’Alliance ELIANT et d’ECCE à Bruxelles:

    Pour attirer l’attention de la Commission européenne de Bruxelles sur la pédagogie curative et de la sociothérapie, ECCE a invité divers commissaires et chefs de départements à ses congrès, et certains s’y sont exprimés comme orateurs principaux.

    En collaboration avec d’autres organisations, ECCE est en train d’élaborer un «Rapport de l’ombre» qui débat du rapport officiel de l’UE et prend place dans la procédure qui prévoit que les organisations non gouvernementales (ONG) peuvent présenter à l’ONU des «Rapports de l’ombre» (Shadow Reports).

    Ce rapport sera publié au printemps 2014. ECCE y justifiera en détail l’égalité des droits réclamée pour les personnes qui ont des besoins particuliers. Car le handicap est une question de droit et d’éthique et non de libre appréciation.

    La société multiforme et multiculturelle

    L’intégration durable est l’approche suivie pour permettre aux enfants et aux adultes qui ont des difficultés d’apprentissage de trouver des conditions de vie réussies et durables. Dans notre société multiforme et multiculturelle, cela n’est possible que s’il existe du côté des citoyens une ouverture et une volonté pour collaborer avec des personnes qui ont des besoins particuliers et les reconnaître. Nous nous réjouissons de toute contribution qui nous permettra de travailler à ces objectifs.

    Salutations cordiales

    Michaela Glöckler, Ueli Hurter et Susanna Küffer Heer (Executive Committee); Michaela Sieh (gestion de projets)

     

  • Les semences sont un bien culturel

    Les semences sont un bien culturel

     

     

     


    Chers amis de l’Alliance ELIANT,

    Les semences bio sont une question décisive pour l’avenir de l'agriculture bio et biodynamique. La semence est en effet la base même de toute vie, de toute la production agricole et donc de l’alimentation.

    Le mouvement biodynamique recherche et travaille intensivement sur cette question. ELIANT est la plateforme qui s’occupe de faire entendre à Bruxelles la voix des semences en tant que bien commun pour tous les hommes. Soutenez-nous dans cette tâche!

    L’agriculture biodynamique, ou biodynamie (Demeter), a participé à la création de l’Alliance ELIANT pour mieux faire connaître les besoins de la biodynamie et étoffer sa représentation à Bruxelles. L’Alliance ELIANT est portée par les fondateurs d’ELIANT. Leurs rencontres semestrielles fournissent le cadre idéal pour l’échange intensif d’idées et la planification des activités actuellement nécessaires.

     
    Semer l’Avenir!

    Pouvoir multiplier et commercialiser librement les semences fait partie du credo de l’agriculture Demeter. En automne, des paysannes et des paysans invitent dans plusieurs pays les consommateurs intéressés à semer avec eux un champ. Cette initiative s’appelle Semer l’Avenir! Vous trouverez les fermes concernées et toutes les informations nécessaires sur le site www.avenirsem.ch. Tous les participants participent au semis et se plongent dans l’atmosphère de cette action ancestrale. L’action de semer relie l’homme à la terre. Il peut ensuite observer la croissance des plantes au fil des mois. Les grains sont récoltés en été et servent à faire du pain.

    Les semences sont un bien culturel – elles appartiennent à tous!

    S’engager pour qu’on puisse continuer de multiplier et de commercialiser les semences librement est la réponse de l’agriculture biodynamique Demeter aux grands groupes actifs dans le monde entier et qui fabriquent des variétés génétiquement modifiées. Ces multinationales protègent par des brevets non seulement les semences transgéniques et conventionnelles qu’elles ont développées, mais aussi les variétés qu’elles se sont appropriées illégalement, les soustrayant ainsi à la collectivité et empêchant les agriculteurs et les sélectionneurs de les utiliser librement. Et il va aussi de soi qu’elles privatisent les bénéfices provenant des droits de licences des brevets.

    La situation actuelle des semences

    La mondialisation de notre civilisation débouche sur une évolution dramatique. Il a suffit de deux décennies pour qu’une puissante industrie semencière se mette en place – avec des conséquences énormes. Les dix plus grandes entreprises semencières maîtrisent plus de 70 % du marché mondial. Elles provoquent une extrême limitation des espèces et des variétés à une base génétique très étroite. Elles utilisent des techniques de sélection qui se déroulent en laboratoire et sont le plus souvent des manipulations génétiques. Comparée à d’autres branches et industries, celle des semences a poussé à une extrême technicisation qui est allée très vite. Les conséquences pour l’avenir sont effrayantes.

    Qu’y avait-il avant l’ingénierie génétique, d’où venaient les semences?

    Les semences et tout ce qui en dépend faisait intégralement partie de l’ensemble de la culture agricole. Selon les régions du monde, cette époque remonte à quelques années, à quelques décennies ou au maximum à un ou deux siècles. Le sentiment prédominant était que les semences appartiennent à tout le monde – ou autrement dit à personne. Ce n’était pas une marchandise mais un bien culturel.

    Que pouvons-nous espérer obtenir ensemble?

    Les sélectionneurs biodynamiques ont déjà fait énormément et obtenu une vaste palette de variétés remarquables. Ce qui manque encore est l’ancrage légal et économique de ce travail dans la société pour que les semences redeviennent un bien culturel et nous appartiennent à tous. Pour y arriver il faut une étroite collaboration des sélectionneurs, des paysans, des transformateurs et aussi et même avant tout des consommateurs et des citoyens.

    Un exemple de réussite du travail de lobbying de l’Alliance ELIANT et de l’agriculture biodynamique à Bruxelles

    L’ordonnance de l’UE sur les sous-produits animaux, qui était entrée en vigueur en 2002 sur fond de crise de l’ESB, empêchait les paysans d’utiliser des cornes de vaches pour l’élaboration des préparations biodynamiques. Après sept ans de lobbying intensif, elle a été amendée en 2009 par un paragraphe spécial qui autorise les cornes et redonne aux préparations biodynamiques la sécurité légale nécessaire.


    Salutations cordiales

    Michaela Glöckler, Ueli Hurter et Susanna Küffer Heer (Executive Committee); Michaela Sieh (gestion de projets)